Accident de chasse : un homme tué à Vallières en Loir-et-Cher

Un homme de 66 ans est mort ce lundi 7 février à Vallières-les-Grandes. Il a été victime d'un tir accidentel lors d'une chasse à laquelle il participait. Une enquête a été ouverte.

Un homme de 66 ans est mort ce lundi 7 février à Vallières-les-Grandes, près de Montrichard, en Loir-et-Cher. Il participait à une chasse, et a été victime d'un tir qui l'a touché au cou, sous les oreilles. 

La victime se trouvait dans un mirador à l'extrémité d'une ligne de tir de 1 000 mètres, au lieu-dit des Closeaux, à en croire des informations communiquées par le procureur de la République de Blois Frédéric Chevallier. Le tireur présumé se situait, lui, sur un mirador distant de 160 mètres de celui de la victime, avec un mirador inoccupé entre eux. L'homme de 59 ans est l'auteur du seul coup de feu tiré lors de la partie de chasse, qui s'est déroulée à partir de 14h30.

À 16h30, ses collègues ont retrouvé la victime inanimée au pied de son mirador, dont le plancher est à un mètre du sol. L'autre chasseur, placé en garde à vue, a admis avoir tiré sur un renard, passé entre les deux miradors. C'est ce coup qui aurait atteint le chasseur décédé. "Il a indiqué qu'à aucun moment il n'avait eu le sentiment de tirer en direction de son collègue de chasse", écrit le parquet de Blois.

La thèse du ricochet

Ce dernier a ouvert une enquête pour homicide involontaire, confiée en co-saisine à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Romorantin-Lanthenay et au service départemental de l’Office Français de la Biodiversité (OFB). 

Les investigations se poursuivent pour déterminer la façon dont une balle pour gros gibier a pu atteindre la victime. La thèse du ricochet malheureux est privilégiée par les enquêteurs, thèse que devront confirmer les experts de l'OFB et l'expert en balistique dépêché par le parquet.

La victime habitait la commune de Saint-Georges-sur-Cher, à quelques kilomètres au sud. Le tireur est un artisan de Chissay-en-Touraine, et est inconnu des services gendarmerie et de justice, à en croire le parquet. Son arme et son permis de chasse ont été saisis. 

Une autopsie est prévue ce mercredi après-midi. L'enquête se poursuit, en attendant la décision du parquet sur les suites à donner à l'affaire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité