24 Heures du Mans : Avec deux pilotes paraplégiques, Frédéric Sausset veut renouveler l'exploit de terminer cette course

Frédéric Sausset, chef d'entreprise à Blois a été le premier pilote handicapé à terminer les 24 Heures du Mans auto en 2016. Ce week-end ce sera en tant que team manager qu'il participera à cette course mythique. Une équipe composée de deux pilotes paraplégiques et d'un pilote valide. Une première !
La Sausset Racing Team 41 lors de la journée test des 24 Heures du Mans le 15 août 2021 sur le circuit Bugatti au Mans.
La Sausset Racing Team 41 lors de la journée test des 24 Heures du Mans le 15 août 2021 sur le circuit Bugatti au Mans. © Pascal Aunai-DR

On ne participe pas à la plus grande course du monde sans se préparer à fond

Frédéric Sausset, Team manager de la Sausset Racing team 41

Ce message, Frédéric Sausset ne cesse de le marteler à son équipe. "Nous n'avons pas droit à l'erreur. Plus que n'importe qui, nous devons redoubler de vigilance. Personne ne nous pardonnerait une erreur de pilotage", nous confie Frédéric Sausset. 

Ce chef d'entreprise blésois a été en juin 2016 le premier pilote quadri amputé à terminer les 24 Heures du Mans auto. Il faisait alors équipe avec deux pilotes valides, Christophe Tinseau et Jean-Bernard Bouvet

Le sport auto encore très fermé aux personnes en situation de handicap

"Ma participation aux 24 heures du Mans en 2016 avait déjà été compliquée. Le sport auto est très fermé aux pilotes handicapés. Ceux qui sont contre se cachent derrière le risque d'accident. Alors que nous ne prenons pas plus de risque que les autres", constate le désormais Team Manager. 

"Cette année encore le projet a été très difficile à mettre en place. J'ai dû me battre sur le plan financier et technique. J'ai souvent failli lâcher l'affaire tellement il y a eu d'obstacles. Mais ça y est nous y sommes, c'est le principal", se rejouit Frédéric Sausset, soulagé et épuisé. 

Il ajoute : "Franchement je préférais être pilote. C'était beaucoup moins de stress". 

Terminer cette course serait déjà une victoire

Frédéric Sausset, Team manager de la Sausset Racing Team 41

Ici le défi est plus d'éveiller les consciences que de monter sur le podium.

"On se satisfera de n'importe quelle place dans le classement. En étant soudé, régulier et prudent, on a toutes les chances d'arriver au bout. C'est le plus important". 

Matthieu Lahaye (en haut à gauche), Nigel Bailly (en bas à gauche), Frédéric Sausset (au centre) et Takuma Aoki ( en bas à droite) : l'équipe qui prendra le départ des 24 h du Mans Auto le 21 août 2021
Matthieu Lahaye (en haut à gauche), Nigel Bailly (en bas à gauche), Frédéric Sausset (au centre) et Takuma Aoki ( en bas à droite) : l'équipe qui prendra le départ des 24 h du Mans Auto le 21 août 2021 © Yoshimi Nakatsuchi-DR

Une équipe constituée en 2018

Si la Sausset Racing Team 41 (SRT 41) est née en 2012, l'équipe actuelle s'est constituée en 2018. "Après ma participation au Mans, je souhaitais que d'autres pilotes connaissent les mêmes sensations extraordinaires que moi."

Frédéric Sausset se rapproche alors de deux pilotes paraplégiques : le Japonais Takuma Aoki, 44 ans et le Belge Nigel Bailly, 28 ans. 

"Takuma est un ancien pilote professionnel de moto Grand Prix. Il a participé aux 24 Heures du Mans moto. Puis il a eu un accident pendant des essais et s'est brisé la moelle épinière en 1998. Il a toujours rêvé de faire les 24 Heures auto"

Frédéric Sausset et Takuma Aoki lors de la journée test des 24 heures du Mans le 15 août 2021
Frédéric Sausset et Takuma Aoki lors de la journée test des 24 heures du Mans le 15 août 2021 © Yoshimi Nakatsuchi-DR

L'autre pilote paraplégique de la Sausset Racing Team 41 est belge. Il s'agit d'un ancien pilote de moto-cross qui lui aussi a eu un accident de moto : Nigel Bailly. 

"Ce sont deux pilotes qui ont dû apprendre à piloter une voiture sur un circuit avec des pointes à 300km/h. Ils adorent ça. Ils y prennent beaucoup de plaisir. Et après des mois d'entraînement et de courses, ils sont prêts".

Nigel Bailly, sera un des trois pilotes de la Sausset Racing Team 41 dimanche 22 août aux 24 heures du Mans Auto.
Nigel Bailly, sera un des trois pilotes de la Sausset Racing Team 41 dimanche 22 août aux 24 heures du Mans Auto. © Pascal Aunai-DR

Le troisième pilote est Matthieu Lahaye. Le Rennais a participé quatre fois aux 24 Heures du Mans auto entre 2008 et 2012. Il a rejoint l'équipe à la dernière minute après le forfait de François Herriau pour blessure. 

La voiture : une Oreca 07 spécialement adaptée au handicap des pilotes 

Si la SRT41 va participer à la course comme les autres équipes, quelques adaptations ont été faites. Notamment la voiture dotée d'un moteur V8 de 650 chevaux spécialement équipée. "Toutes les commandes sont au volant pour l'accélération, l'embrayage et les vitesses. La voiture a aussi une poignée à droite pour freiner un peu comme un levier de vitesse.

Par ailleurs, à chaque relais, la voiture devra rentrer à l'intérieur du stand pour changer de pilote contrairement aux autres équipes. "Cette obligation est un handicap de plus mais on n'a pas le choix...", concède Frédéric Sausset. 

Ce stand sera à nouveau le 56. Comme en 2016. Ce stand, le Garage 56, créé par l'ACO (Automobile Club de l'Ouest) est réservé aux voitures innovantes. 

 

L'Oreca 07 de la Sausset Racing Team 41
L'Oreca 07 de la Sausset Racing Team 41 © Pascal Aunai-DR

Départ à 16 heures le samedi 21 août 2021

Les 89e édition des 24 Heures du Mans se disputera les 21 et 22 août 2021 avec 62 voitures au départ. 

Le départ est prévu à 16 h le samedi 21 août 2021. 

Avec 25 participants, la catégorie LMP2 est la plus fournie des 24 Heures du Mans 2021.

La voiture 84 de la SRT 41 sera l'une d'entre elles. 

Pour suivre les 24 heures du Mans auto, cliquer sur le lien ICI. 

 Clip réalisé par la SRT 41 lors de la journée test au Bugatti le 15 août 2021 : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport automobile auto-moto handicap société 24 heures du mans