Basket : l'ADA Blois répond à la FFBB

© PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP
© PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Dans un climat tendu, le club blésois a répondu hier à la fédération française de basket-ball (FFBB) qui s'est positionnée contre la montée du club en Elite. l'ADA Blois y dénonce les "contre-vérités de la FFBB".

Par AJ

L'ADA Blois 41 est monté sur le ring et compte se battre jusqu'au bout contre la Fédération française de basket-ball (FFBB). Le club de basket blésois a publié hier un communiqué en réponse à la FFBB, qui a déclaré avant-hier être contre l'accession en ProA du club.
 

Piqué à vif par cette prise de position de la FFBB, qui se range ainsi au côté de la Ligue nationale de basket (LNB), l'ADA Blois s'est donc empressé de répondre. Et le club donne le ton dès les premières lignes en pointant du doigts les "contre-vérités" de la fédération qui "se contredit et démontre qu'elle sait être souple avec certains (ou certaines) et excessivement rigide avec l'ADA Blois". 

Le champion 2017/2018 de ProB poursuit son communiqué en énumérant sous forme de questions rhétoriques plusieurs exemples (3) où la FFBB a fait preuve de clémence ou fermé les yeux sur le règlement dans le passé vis-à-vis d'autres clubs .

Parmi ces exemples, le plus fort, et récent, invoqué par les Blésois est la montée en Elite de l'AS Monaco en 2014. "En 2014, La FFBB a t-elle accepté d’inscrire et de donner le droit sportif à une équipe en ProA de Basket, Monaco, alors qu’elle n’avait pas son siège en France ? Ce même club avait-il une équipe en N3 la saison de son accession en ProA conformément aux préconisations FFBB ?"
 

Centre de formation opérationnel en septembre

Dans sa réponse du 25 juin dernier, La FFBB expliquait que les hommes du président Paul Seignolle ne pouvaient pas évoluer dans l'Élite au motif qu'il "ne possède pas de centre de formation agréé".

Mais comme Rocky Balboa face à Apollo Creed dans Rocky 2, l'ADA Blois reste debout et rend coup pour coup. Il assure que le centre de formation sera "opérationnel le 1er septembre 2018" et que "contrairement aux fausses allégations des instances du Basket Français, l’ADA Blois n’a pas attendu son titre de champion de France de ProB" pour le mettre en place.

Le club évoque ensuite la situation de l'équipe U18 et ses deux refus successifs d'évoluer en U18 Elite . Il explique avoir effectué en 2016 "une première sollicitation, écartée au profit de Tours et Orléans (agréé), alors que l’équipe 1 de Tours jouait deux niveaux en dessous de Blois". Et ajoute qu'"en 2017 malgré un dossier très solide, la FFBB a une nouvelle fois écarté l’ADA Blois du fait de l’unique ticket attribué à notre région revenant de droit à Orléans [Orléans Loiret Basket]."

Après avoir mis sur le tapis tous ses éléments, le club affirme que "dans ces conditions le club avait pleine conscience de ne pas remplir" les conditions imposés par le règlement, mais que cela s'expliquait "pour majeure partie pour des raisons extérieures".
 
 

Wild card non attribuée

L'ADA Blois conclut son communiqué sur la question de la wild card. "Le 27 avril 2018, le Président de la FFBB a garanti aux dirigeants de l’ADA Blois une place en U18 Elite et il a proposé une « wild card N3 » indispensable à l’agrément en cas de ProB, mais facultative en ProA puisque le cahier des charges évoque simplement l’équipe espoirs." Cependant "après dépôt en bonne et due forme du dossier « wild card » tel que demandé par la FFBB, l’ADA Basket a reçu le 5 juin 2017 un courrier laconique de la « Commission Fédérale des Compétitions » refusant la wild card proposée quelques semaines auparavant !" 

Comment la FFBB va-t-elle encaisser les coups ? Va-t-elle répondre ? L'ADA Blois lui a déjà annoncé qu'il allait saisir le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) puis contester sa non-accession devant la justice administrative.
 

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus