• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Double meurtre de la Ferté-Imbault : Wissam Harroud condamné à 30 ans de réclusion criminelle

La salle des Assises du Loir-et-Cher, à Blois, a été le théâtre de la condamnation de Wissam Harroud. / © F3 /MR
La salle des Assises du Loir-et-Cher, à Blois, a été le théâtre de la condamnation de Wissam Harroud. / © F3 /MR

Après délibération, le jury et la cour d'assises du Loir-et-Cher ont condamné Wissam Harroud à 30 de réclusion criminelle avec 20 ans de sûreté pour le double meurtre de Magali et Axelle Zonca. La préméditation du crime n'a pas été retenue.

Par Bertrand Mallen

Les délibérations auront duré quatre heures. Wissam Harroud était poursuivi pour le double meurtre de Magali et Axelle Zonca, dont les corps ont été retrouvés dans leur maison en flammes en novembre 2015. Le jury et la cour d’assises du Loir-et-Cher l'ont finalement condamné à 30 ans de réclusion criminelle avec 20 ans de sûreté. Plus tôt dans la journée, l'avocat général avait requis la réclusion à perpétuité avec 22 ans de sûreté.

"Pas de préméditation"

L'homme de 21 ans a été reconnu coupable d’homicide volontaire sans préméditation. Le considérant comme responsable pénalement de ses actes, le jury a toutefois reconnu des troubles psychiques ayant altéré son jugement au moment des faits. "Je suis partagé", reconnaît l'avocat de l'accusé, Abed Bendjador, qui se satisfait de la reconnaissance de l'altération du jugement de son client. 
 

En tout état de cause, notre plaidoirie a permis d'établir qu'il n'y avait pas de préméditation, 
poursuit l'avocat.

 
"Pas de préméditation" : l'avocat de Wissam Harroud réagit à la condamnation de son client
Le prévenu et son avocat n'ont pas encore fait savoir s'ils feraient appel.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le doublement du pont de Jargeau fait toujours débat

Les + Lus