• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Du bâtiment à l'artisanat d'art : Selestino Roxo s'expose dans un café à Blois

Selestino Roxo dans son atelier vivant au café Le zénith à Blois / © Marine Rondonnier-France 3 CVDL
Selestino Roxo dans son atelier vivant au café Le zénith à Blois / © Marine Rondonnier-France 3 CVDL

Sélestino Roxo, ancien chef d'entreprise dans le bâtiment a décidé de vivre sa passion pour l'art à fond. Après un infarctus, il s'est remis à la gravure et à la peinture. Sélestino Roxo expose ses oeuvres et crée des bijoux devant les clients du café O'Zenith à Blois jusqu'au 23 décembre. 

Par Marine Rondonnier

Faire des beaux produits accessibles à tous. Tel est le credo de Sélestino Roxo dit Tino Roxo. 
Après 8 ans comme chef d'entreprise dans le bâtiment et un infarctus en 2015,  il s'est dit : " Qu'est-ce que je fais pour moi ? Qu'est-ce que je fais pour les autres ? " C'est là qu'il a mis les deux pieds dans son premier métier : la gravure. 

[vidéo] rencontre avec l'artiste : Marine Rondonnier et Sanaa Hasnaoui ont poussé les portes de son atelier

Le dessin dans la peau depuis tout petit

" Je suis issu du monde ouvrier. Mon papa était maçon, ma maman femme de ménage. Je n'avais ni aquarelle, ni peinture à huile, ni belles feuilles de dessin... J'ai commencé à dessiner des mannequins du catalogue La Redoute avec des crayons de bois. Je vendais mes dessins aux voisins de la ZUP. " Puis Sélestino entre à l'école Boulle. Une école pour apprendre l'ébénisterie où il découvre aussi la gravure et de nombreux supports pour travailler.
Bracelet en laiton créé par Sélestino Roxo / © Sélestino Roxo
Bracelet en laiton créé par Sélestino Roxo / © Sélestino Roxo
 

Chef d'entreprise dans le bâtiment pendant 8 ans

Pour gagner sa vie, il reprend une entreprise dans le bâtiment. Au bout de 8 ans, un infarctus le rappelle à l'ordre. " En fait je ne faisais rien de ma vie à part gagner de l'argent pour le dépenser. J'ai donc décidé de vivre de ma passion. "

Et c'est ce que Sélestino fait depuis trois ans. Gravure, bijoux, peinture... il travaille sur tous les métaux et recherche constamment de nouveaux matériaux. " Là je m'attaquerais bien au marbre... mais j'aime aussi travailler l'époxy et l'ardoise". 

Cléart : une association pour donner aux artistes les clés pour se lancer

Des projets pleins la tête, Sélestino veut ouvrir la porte de l'art à tous les publics mais aussi aux artistes qui n'osent pas se lancer faute de moyens.
"Beaucoup de personnes ont des dons ou des envies mais ils manquent d'outils ou de matériaux pour laisser leur créativité s'exprimer. Je souhaite que cette association leur permette de mettre leurs outils en commun. Que l'argent ne soit plus une limite à la création."
L'atelier de Sélestino dans le café Le Zénith à Blois / © Marine Rondonnier -France 3 CVDL
L'atelier de Sélestino dans le café Le Zénith à Blois / © Marine Rondonnier -France 3 CVDL

Un atelier vivant pour que l'art touche tout le monde 

Du 1er au 23 décembre2018, Sélestino Roxo déplace son atelier " Le Burin d'or" au café O' Zénith" à Blois, 38 avenue de Chateaudun. " J'aimerais que des artistes partagent cet atelier avec moi.On pourrait être quatre. Il y a la place. Je pense que le patron serait d'accord. Tout est dans l'échange."
Pour le moment la grande véranda du café accueille l'atelier et quelques oeuvres de l'artiste. 


 

Sur le même sujet

Une grêve pour négocier à Sandvik (37)

Les + Lus