Une petite fille tombe du 3e étage, elle était toute seule en pleine nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Perrine Roguet .

Dans la nuit de samedi 21 à dimanche 22 janvier, une petite fille de 4 ans a chuté du 3e étage de l'immeuble où elle habite à Blois. Elle avait été laissée toute seule. Les jours de l'enfant n'étaient pas en danger d'après les secours.

La petite fille a eu la chance de croiser la route d'une passante. Au beau milieu de la nuit hivernale du samedi 21 à dimanche 22 janvier, cette dernière découvre une enfant de 4 ans au pied de son immeuble, blessée et en pyjama. Peu avant 5h, elle appelle les pompiers.  

Elle vient de chuter du 3e étage d'un immeuble de la rue Dumont-d’Urville, à Blois, d'après une information de nos confrères de la Nouvelle République, confirmée par les services de secours du Loir-et-Cher. 

Le nourrisson chez la voisine

Comment a-t-elle pu se retrouver là ? Une rapide reconnaissance des policiers permet de constater qu'il n'y a personne dans l'appartement duquel a chuté la jeune victime. Sa mère avait confié le petit frère de 4 mois à une voisine, indique la procureure de la République, Charlotte Beluet.

La plus grande était quant à elle toute seule, et a ouvert la fenêtre dans sa chambre, pour chercher sa mère, détaille le parquet. Les raisons de l'absence de celle-ci ne sont pour l'instant pas précisées. 

Contexte de violences conjugales 

Les jours de la petite fille n'étaient pas en danger au moment de son transfert à l'hôpital de Clocheville, à Tours. Le parquet de Blois précise qu'elle souffre d'une atteinte au foie et au poumon qui ont pu être stabilisées, ainsi que d'une fracture de la mandibule. 

Les deux parents ont quant à eux été placés en garde à vue, plus relâchés le 22 janvier dans la journée, d'après nos informations. La maman, dans le cadre de cette chute, le papa, pour une plainte déposée par la première, début janvier pour violences conjugales.

La fratrie confiée à l'aide sociale

C'est dans ce contexte de violences que la jeune femme et ses deux enfants étaient pris en charge et mis à l'abri par les services de l'Association ASLD (Accueil, Soutien et Lutte contre les Détresses). Parmi les témoignages que nous avons pu recueillir, la mère de famille est décrite comme soucieuse du bien être de ses enfants. Une enquête de voisinage est en cours. 

Une enquête préliminaire a également été ouverte, et les enfants confiés d'urgence à l'aide sociale à l'enfance. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité