Le compte Instagram du château de Cheverny piraté, ses 23 000 abonnés perdus

Des individus malveillants ont piraté le compte Instagram du château de Cheverny, dans le Loir-et-Cher, ce dimanche 10 janvier. Après avoir demandé une rançon, les pirates ont supprimé le compte.

Le château de Cheverny ou le château de Moulinsart ?
Le château de Cheverny ou le château de Moulinsart ? © Pixel-Sepp sur Pixabay.com

Qui a bien pu s'en prendre au château de Cheverny ? Le dimanche 10 janvier, le compte Instagram du château qui a inspiré le Moulinsart de Tintin a été brutalement suspendu. Comme le confirment les équipes du château sur les réseaux sociaux, un individu malveillant a pris le contrôle du compte. "En 4 minutes", explique le site touristique sur son compte Twitter, "le hacker a pris possession du compte et nous a ensuite contactés via WhatsApp pour se vanter de son action et nous demander une rançon". Les châtelains refusant de céder, le pirate a supprimé le compte, suivi par 23 000 abonnés et qui cumulait 2 millions de visites.

"Cinq ans de travail" qui s'évaporent

"On s'est fait avoir", déplore Constance de Vibraye, la propriétaire du château jointe par France 3. Tout est parti, explique-t-elle, d'une demande d'authentification faite auprès d'Instagram. Se faisant passer pour l'entreprise américaine, le pirate a pu extirper au château l'accès à son compte. "On est triste de voir cinq ans de travail s'évaporer", poursuit-elle, en précisant son intention de porter plainte dans l'espoir d'éviter que de tels faits se reproduisent.

Le coup est d'autant plus dur qu'en cette période de crise sanitaire, les réseaux sociaux sont devenus encore plus cruciaux pour la visibilité des sites touristiques. Le château a modifié les mots de passe de ses autres réseaux par sécurité, mais ceux-ci restent actifs. "Nous pensions à tort que le patrimoine et la culture étaient des domaines sanctuarisés", regrette le compte Twitter du château, "car notre mission est de transmettre l’histoire, l’émotion et l’émerveillement". Depuis plusieurs mois, les cyberattaques se font de plus en plus nombreuses et nuisibles, visant des entreprises, mais aussi des services publics comme des préfectures et des hôpitaux.

Quand au compte Instagram, il a dû repartir de zéro, et il s'agit désormais de chateau.cheverny

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie faits divers