Handisport : la « fausse retraite » de Marie-Amélie Le Fur

Les Jeux Paralympiques de Rio, avec trois médailles pour la championne du Loir-et-Cher / © Tuan Nguyen
Les Jeux Paralympiques de Rio, avec trois médailles pour la championne du Loir-et-Cher / © Tuan Nguyen

Championne du monde et paralympique d'athlétisme, la Loir-et-Chérienne Marie-Amélie Le Fur a quitté la piste après les jeux de Rio, mais son emploi du temps est toujours très chargé.

Par Christelle Chapiotin

Marie-Amélie Le Fur a décidé de quitter la piste après ses trois médailles paralympiques et ses records du monde battus à Rio. De là à avoir, une "retraite" paisible, nous sommes loin du compte. La championne du Loir-et-Cher est très souvent sur les routes, dans le cadre de la tournée "un champion dans mon école".

Marie-Amélie Le Fur sur les Jeux Paralympiques de Rio / © Tuan Nguyen
Marie-Amélie Le Fur sur les Jeux Paralympiques de Rio / © Tuan Nguyen


Elle part à la rencontre des jeunes pour leur parler de tout : l'accident de scooter à 15ans,, l'amputation, le travail, les blessures, les échecs et les médailles. Parler, et bouger aussi, avec la mise en place d'ateliers handisport : apprendre à faire du sport dans un fauteuil, à avancer avec un guide les yeux fermés.

Chacun s'enrichit de ces échanges, le contact esr facile avec une Marie-Amélie accessible et des enfants très curieux, avec qui elle reste en contact parfois. C'est le cas par exemple dans le Loiret, où la salle polyvalente du collège Val de Loire, à Saint-Denis-en-Val, a pris son nom. 

Le collège Val de Loire a baptisé sa salle polyvalente "Marie-Amélie Le Fur"


Ambassadrice de Paris 2024, Marie-Amélie le Fur soutient avec d'autres champions la candidature de la France pour les Jeux. La décision sera prise en septembre. D'ici là, elle va faire ses grands débuts en tant que consultante sur France Télévisions à l'occasion des championnats du monde handisport d'athlétisme à partir de la mi-juillet..

ITW MA Le Fur consultante FTV sur les Mondiaux


Marie Amélie le Fur, c'est 8 médailles paralympiques en course et en saut, plus de nombreux titres et  records internationaux. Employée à la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux en Loir-et-Cler, la jeune femme bénéficie d'un poste qui lui permet d'avoir du temps libre pour assurer les dates de rencontres avec les scolaires et de continuer à s'entrainer, car elle a toujours envie de courir.  Finalement, sur la piste pour Tokyo 2020? 

ITW MA Le Fur, sur la piste pour Tokyo 2020?
Marie-Amélie Le Fur à Saint-Denis-en-Val dans le Loiret pour l'inauguration d'une salle polyvalente du collège Val de Loire à son nom. - France 3 Centre-Val de Loire - Ch. Chapiotin, Y. Le Bloa

Si Marie-Amélie Le Fur a réussi un tel parcours, c'est grâce à sa force de caractère, mais ausi à son entourage, sa famille bien sûr, basée à Naveil, près de Vendôme, mais aussi son entraineur à l'A.J Blois Onzain, Cyrille Nivault, qui l'a accompagnée après son accident pour l'aider à courir avec sa lame. L'autre famille de la championne, c'est celle des pompiers, qui la suit à travers tous ses périples. 
 


Marie-Amélie le Fur, une belle championne, une belle personne, que nous avons rencontrée lors de son passage au collège Val de Loire :

L'après compétition de Marie-Amélie Le Fur

 

 

Deux salles au nom de la championne



La salle polyvalente du collège Val de Loire à Saint-Denis-en-Val dans le Loiret porte le nom de Marie-Amélie Le Fur depuis le 27 juin dernier.

Il faut savoir que la jeune femme disposait déjà d'une salle à son nom. Il s'agit du gymnase de Naveil, près de Vendôme où elle a grandi.

L'inauguration avait eu lieu à l'automne 2012, après les Jeux Paralympiques de Londres. Toute sa famille était là pour l'événement, les parents, la grande soeur, sans oublier l'ami entraîneur Cyrille Nivault, souvenirs...
Inauguration gymnase MA Le Fur à Naveil

 

 

Sur le même sujet

Passions d'enfants : le rugby des filles à Joué-lès-Tours

Près de chez vous

Les + Lus