Les institutrices de l'école de Souvigny-en-Sologne lancent des défis pédagogiques à leurs élèves pendant le confinement

Pour garder le lien avec les élèves et leurs parents, les deux institutrices de l'école de Souvigny-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, ont mis en place plusieurs initiatives pédagogiques pour travailler à la maison, tout en s'amusant. 
Des enveloppes remplies d'exercices le long du muret de l'école.
Des enveloppes remplies d'exercices le long du muret de l'école. © Delphine Guichard
Depuis le 16 mars dernier, comme partout France, le portail de l'école des Fontaines de Souvigny-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, reste fermé. Ce petit établissement, qui accueille une classe de CE2-CM1 et une autre de CM1-CM2, a dû trouver des solutions pour assurer la continuité pédagogique. 
 
"Même si la priorité reste la santé, on sent que les parents sont très préoccupés par l'éducation de leurs enfants pendant cette période", explique Delphine Guichard, directrice de l'école et institutrice de la classe de CM1-CM2.

Les deux maîtresses ont donc décidé dès le vendredi 13 mars, au lendemain de l'annonce de la fermeture des écoles, de constituer un petit fascicule papier, constitué d'exercices et de jeux, que les élèves ont pu ramener le soir-même à la maison. Mais problème : comment faire parvenir un nouveau dossier la semaine suivante quand le confinement est de rigueur ?

Delphine et sa collègue ont bien pensé à se tourner vers les outils numériques. "C'est une solution à laquelle nous avons recours et qui fonctionne pour certains élèves, mais d'autres n'ont pas forcément accès à un ordinateur ou à une bonne connexion internet". Elles ont alors réfléchi à une autre option.
 

La mise en place de "l'école drive"

"C'est là que nous avons eu l'idée de 'l'école drive'", poursuit Delphine Guichard, qui explique s'être inspirée d'une initiative vue sur Internet.

Le vendredi 20 mars, nous avons imprimé de nouveaux exercices et nous les avons glissés avec des gants dans des enveloppes au nom de nos élèves. Nous avons ensuite déposé ces enveloppes sur le muret de l'école, afin que chaque parent puisse venir récupérer celle de son enfant, en voiture. Nous voulions à tout prix faire en sorte que les contacts soient limités.

Des enveloppes remplies d'exercices le long du muret de l'école.
Des enveloppes remplies d'exercices le long du muret de l'école. © Delphine Guichard

Selon l'institutrice, l'idée a été très bien accueillie par les parents, qui ont joué le jeu. Si bien que ce vendredi 27 mars, l'opération a été une nouvelle fois renouvelée. "Nous avons ajouté dans les enveloppes quelques livres pour les enfants, en fonction de leur niveau de lecture", précise Delphine Guichard.
 

Des défis pédagogiques pour occuper le reste de la journée

Pour garder le lien avec les enfants et les familles au quotidien, les deux maîtresses communiquent par l'intermédiaire de l'application mobile "Klassroom". "Il s'agit d'une sorte de cahier de liaison numérique, grâce auquel nous pouvons échanger avec les parents", résume Delphine Guichard.

Sur cette plateforme, un défi à l'attention des élèves est publié chaque jour. Le but ? Permettre aux élèves de se distraire tout en continuant à progresser. "Nous leur avons par exemple demandé de planter une graine et d'observer son évolution, de faire une recette de cuisine et de se prendre en photo avec le plat ou encore de construire la tour la plus haute possible avec des coussins ou des Kapla."

Le soir, les parents ont pour mission d'envoyer le résultat du défi sur l'application. 

Parmi ces nombreux challenges, il y en a un que les enfants ont pris tout particulièrement à coeur : celui d'écrire aux personnes âgées de l'EHPAD La Campagnarde de Lamotte Beuvron, elles aussi confinées.

Les enfants ont rédigé des courriers très touchants, ça m'a moi-même émue, confie la directrice de l'école. 

Le courrier de Lucas pour une personne âgée de l'EHPAD La Campagnarde.
Le courrier de Lucas pour une personne âgée de l'EHPAD La Campagnarde. © Delphine Guichard
 
A ce jour, le gouvernement n'a pas fixé de date définitive pour le retour des enfants à l'école. Selon le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, la rentrée ne s'opèrera pas avant le 4 mai prochain. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sologne covid-19 santé société éducation solidarité confinement : école à la maison