Cyberattaque visant la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH) située à Amilly : pas de fuite de données

La Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), qui a été victime d'une cyberattaque de "grande ampleur" début février, a annoncé ne pas avoir constaté "de fuite de données des adhérents, des salariés et des partenaires".
 

Le siège de la MNH, la mutuelle des personnels hospitaliers, est basé à Amilly dans le Loiret. L'entreprise faisait l'objet d'une cyberattaque avec demande de rançon.
Le siège de la MNH, la mutuelle des personnels hospitaliers, est basé à Amilly dans le Loiret. L'entreprise faisait l'objet d'une cyberattaque avec demande de rançon. © Josselin Clair - MaxPPP

Après la détection d'une cyberattaque contre le système d'information le 5 février, des mesures de sécurité "ont été immédiatement mises en oeuvre : déconnexion de l'ensemble du réseau informatique et de toutes les applications de la mutuelle", a indiqué la MNH dans un communiqué. La mutuelle, dont le siège est basé à Amilly dans le Loiret, compte plus d'un million d'adhérents.

Depuis la cyberattaque, l'activité de la mutuelle était à l'arrêt, mais depuis vendredi, le site internet de la MNH est de nouveau en ligne, tandis que les collaborateurs sont mobilisés "pour résorber le retard concernant les demandes de remboursement reçues par courrier et par email", explique l'entreprise.

Dès le premier jour, nous avons fait le choix d'être transparents, conformément à nos valeurs mutualistes et d'informer nos adhérents sur les raisons de l'indisponibilité de nos systèmes. Les premiers retours de nos adhérents témoignent de leur compréhension,

Médéric Monestier, directeur général de la MNH

Depuis le début de la crise du Covid, on observe une recrudescence des cyberattaques contre des hôpitaux et organismes de santé en France. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers économie numérique économie