"C'est insupportable pour lui", un ancien joueur de l'US Orléans réclame plusieurs milliers d'euros au club

Dans un entretien au journal L'Équipe, l'agent de l'ancien attaquant de l'US Orléans Arnold Vula, accuse le club de ne pas avoir payé le joueur.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cela aurait pu être un week-end un peu plus tranquille pour l'US Orléans. Il n'en sera rien. Malgré sa victoire 1-0 au Mans ce vendredi à l'occasion de la 21e journée de championnat de National, le club est de nouveau au cœur d'une polémique.

Il y a eu le licenciement de son entraîneur Bernard Casoni, accusé de racisme, en octobre 2023. Puis, le remplacement de la pelouse du stade, envahie par des morceaux de verre, en janvier 2024. C'est désormais un ancien attaquant, Arnold Vula, parti de l'US Orléans en janvier dernier, qui accuse le club, par l'intermédiaire de son agent, de ne pas avoir respecté ses engagements.

En attente de son salaire

Dans un entretien accordé au journal L'Équipe, Kile-Olivier Yenge, conseiller municipal dans la Ville de Brunoy (Essonne) et agent d'Arnold Vula (désormais joueur du Mans), alerte sur la situation de l'attaquant : "Je sens que la situation n'est plus supportable pour lui [Arnold Vula ndlr]. Il est toujours en attente de ses salaires et primes non versés depuis plusieurs semaines, avant même qu'il quitte l'US Orléans, il n'a pas la possibilité par conséquent de payer son loyer ou même de subvenir aux besoins basiques de sa famille", affirme l'agent.

Selon Kile-Olivier Yenge, l'accord passé entre l'US Orléans et Arnold Vula à l'arrivée du joueur comprenait une promesse d" avancée concrète sur sa situation personnelle, la régularisation de ses papiers,", mais également "un contrat professionnel sur lequel nous nous étions entendus et qui avait été signé par les deux parties".

"Sommes conséquentes"

Or, toujours selon la version de l'agent, "il n'y a jamais eu de dépôt officiel de son dossier. Il n'a donc pas été payé... Il est en attente, malgré plusieurs relances", et d'alerter : "Vous imaginez la situation pour une personne qui doit payer un loyer et nourrir ses enfants ?".

À en croire l'agent, plusieurs milliers d'euros seraient en jeu puisque le salaire brut du joueur avoisinait les 2000 euros bruts : "Les sommes sont conséquentes à l'échelle du joueur, mais pas pour un club de football s'il est bien structuré", assure-t-il.

Malgré nos tentatives, nous n'avons pas réussi à joindre l'ancien attaquant de l'US Orléans ni son agent. Contactée, la communication du club de football orléanais n'a pas souhaité réagir. La veille, son président a indiqué au quotidien sportif que le "joueur n'avait pas pu être payé puisqu'il était amateur en raison du refus de la préfecture du Loiret de régulariser ses papiers" tout en assurant qu'une "solution allait être trouvée".