• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Cour d’assises : 15 ans de réclusion pour le meurtrier de Jean Gillet à Briare

Dimitri Major Domo a été reconnu coupable du meurtre d’un sexagénaire, le 10 avril 2015, à Briare. Il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle et son ex-compagne à 8 ans de prison. / © France 3 CVDL
Dimitri Major Domo a été reconnu coupable du meurtre d’un sexagénaire, le 10 avril 2015, à Briare. Il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle et son ex-compagne à 8 ans de prison. / © France 3 CVDL

Dimitri Major Domo a été reconnu coupable du meurtre d’un sexagénaire, le 10 avril 2015, à Briare. Il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle et son ex-compagne à 8 ans de prison.

Par JB

Ce vendredi 10 mai, aux assises d’Orléans, Dimitri Major Domo a été reconnu coupable du meurtre de Jean Gillet, le 10 avril 2015 à Briare. Le jeune homme de 23 ans a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour avoir frappé à mort un sexagénaire. Le jury populaire s’est montré plus clément que l'avocate générale qui avait requis 20 ans. En revanche, il a été plus sévère à l’encontre de son ex-compagne, Emilie Decourt, qui a été condamnée à 8 ans de prison, deux ans de plus que les réquisitions.

L’ex couple comparaissait aux assises du Loiret depuis le 6 mai, date du début du procès. La cour d’assises a reconnu responsable le jeune homme qui a battu à mort le sexagénaire après une nuit alcoolisée. Son ex compagne est reconnue coupable pour sa passivité, coupable de non-assistance à personne en danger et d’absence volontaire d’empêcher un crime. 
 

Les faits

Le 10 avril 2015, le corps d'un homme de soixante ans est retrouvé dans le port de plaisance du canal de Briare dans le Loiret. L'enquête révèle que l'homme est Jean Gillet décédé des suites de coups multiples. Dix-huit jours plus tard, un couple se rend dans une gendarmerie du Cher et reconnaît s'être débarrassé du corps. 

Une dispute avait éclatée entre le couple et Jean Gillet, après une soirée bien alcoolisée accompagnée de consommation de cannabis. 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus