"Envoyez nous des dessins", l'appel vidéo des résidents confinés dans les EHPAD de Beaugency, Meung-sur-Loire et Dry

Plus aucune visite dans les EHPAD depuis la propagation de l'épidémie de coronavirus. Les équipes soignantes des établissements rivalisent d'ingéniosité pour animer les lieux et créer du lien social. Dans le Loiret, nos aînés ont enregistré une vidéo pour nous inciter à leur envoyer des messages.

L'association Animeungency a été créée pour animer les EHPAD de Beaugency, Meung-sur-Loire et Dry, dans le Loiret. Voilà maintenant une quinzaine de jours que les résidents ne peuvent plus recevoir de visites à cause de l'épidémie de coronavirus, et pour certains, la communication par téléphone s'avère compliquée.

Afin de garder un lien avec l'extérieur, l'équipe soignante des établissements a eu l'idée de faire une vidéo mise en ligne ce samedi 21 mars sur les réseaux sociaux. On y voit nos aînés réclamer, des poèmes, dessins, ou messages juste pour faire un petit coucou.Si à la base, cette vidéo est dédiée aux familles, elle peut très bien permettre à toux ceux qui le souhaitent de se manifester, d'une façon ou d'une autre. Le personnel soignant a déjà reçu des messages, comme cette artiste qui propose d'envoyer des chansons en vidéo, n'hésitez pas à faire de même, via la page Facebook de l'association.

En cette période de confinement, chacun peut trouver du temps pour faire un petit geste qui représente beaucoup pour nos anciens. Pour l'instant, le seul virus qui a atteint les EHPAD de Beaugency, Meung-sur-Loire et Dry, c'est celui de la solidarité, aidons les à garder le sourire. 


 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité