• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les établissements hors contrat, le succès des écoles pas comme les autres

En France, 74 000 élèves sont scolarisés dans des écoles hors contrat. / © JB
En France, 74 000 élèves sont scolarisés dans des écoles hors contrat. / © JB

Ces dernières années, les établissements alternatifs, hors contrat avec l’Etat, se multiplient partout en France. Même si le nombre d'élèves scolarisés reste marginal, il y a de plus en plus de structures ces dernières années. À Villemandeur dans le Loiret, une école vient d’ouvrir.

Par JB

Pas de note, pas de punition, pas de redoublement et surtout pas de devoir à ramener à la maison ! Premier jour dans une école pas comme les autres. À Villemandeur, ils sont 14 élèves à découvrir leur nouvel établissement en cette rentrée scolaire. Tout est pensé pour que les enfants vivent en communauté et s’adaptent au monde de l’entreprise. Trois pièces forment un open-space. L’espace bibliothèque sert de salle de jeux et de repos. L'espace de travail pour la maternelle et l’élémentaire est partagé. Dans le réfectoire, chaque enfant dispose d'un espace dans le réfrigérateur comme dans une colocation. Après le déjeuner partagé ensemble, les enfants peuvent laver leur vaisselle dans un évier adapté.

C’est l’école qui s’adapte à l’enfant. 

La pédagogie Montessori est enseignée en anglais aux maternelles. Et pour les plus grands, de 6 à 12 ans, c’est un enseignement adapté basé sur l’expérimentation et la coopération. « C’est l’école qui s’adapte à l’enfant » explique l’équipe pédagogique composée de trois intervenantes dont l’une lassée de l’Éducation Nationale après 14 années d’enseignement classique. "Ici, l’enfant est acteur de son propre apprentissage, il a son mot à dire sous le contrôle des adultes garants du cadre légal", explique Virginie Vaussion, co-fondatrice de "l'école innovante".
 

Le succès des écoles hors contrat

En France, 74 000 élèves sont scolarisés dans 1305 établissements hors contrat (maternelle, élémentaire, collège, lycée). Ce chiffre est dérisoire comparé aux 12 millions d’élèves dans le public ou les écoles privées sous contrat. Cependant, le succès des écoles alternatives se confirme ces dernières années, elles sont plus nombreuses.

À la rentrée 2017, 122 nouveaux établissements ont vu le jour majoritairement dans le primaire. En effet, 62 % des nouveaux établissements concerne la maternelle ou l’élémentaire. Le nombre d’ouvertures a été multiplié par 4 entre 2011 et 2017 d’après la Fondation pour l’école créée en 2008 et destinée à venir en aide au secteur des écoles hors contrat. Parmi ces nouveaux établissements, 28 % sont des écoles Montessori, il y a 25 % de pédagogies alternatives, 23 % sont des écoles démocratiques, et 18 % de pédagogie classique.
 

Hors contrat, mais pas hors des clous

L’enfant progresse à son rythme et à tout moment il peut réintégrer un établissement classique comme poursuivre sa scolarité dans un collège public ou privé. Tous les ans, ces établissements hors contrat sont soumis à des contrôles de l’inspection académique. Le but est de vérifier que l'enseignement est conforme au socle commun de connaissances et qu'il ne comporte rien de contraire à la République et au respect des lois. De plus, « nous sommes inspectés par la mairie pour contrôler les règles de sécurité et d’hygiène », indique Virginie Vaussion.


Des frais de scolarité élevés

"L'école innovante" est libre de recruter son équipe pédagogique mais ne bénéficie pas de subvention de l'Etat. Durant cinq ans, la structure est placée hors contrat. Pour une année scolaire, les parents devront débourser 4000 euros pour un enfant, 7500 euros pour deux. La première année, l'équipe pédagogique est bénévole et les fonds servent à payer le loyer, le mobilier, le matériel et les frais de fonctionnement. A terme, l'association qui gère l'école espère pouvoir rémunérer l'équipe pédagogique avec la hausse du nombre d'enfants scolarisés. La structure peut accueillir jusqu'à 30 élèves de 3 à 12 ans.


► Revoir le reportage réalisé par Julien Bernier et Vincent Logereau​​​​
Le succès des écoles alternatives
Ces dernières années, les établissements alternatifs, hors contrat avec l’Etat, se multiplient partout en France

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus