Le ministre de l’Agriculture annonce une réouverture de l’abattoir de Fleury-les-Aubrais "dimanche ou lundi"

Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a estimé mercredi que l'abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais (Loiret) où 54 salariés ont contracté le Covid-19, va rouvrir "dimanche ou lundi".
 

Site de l'abattoir Tradival à Fleury-les-Aubrais (Loiret)
Site de l'abattoir Tradival à Fleury-les-Aubrais (Loiret) © Pascal Proust/REPUBLIQUE DU CENTRE/MAXPPP
"Un préfet a décidé de fermer un abattoir, celui du Loiret, pendant sept jours, il rouvrira dans des conditions sanitaires, à partir de dimanche ou de lundi", a déclaré le ministre à la radio Franceinfo.

Jointe par téléphone, la Préfecture du Loiret indique que le ministre ne fait que se référer à l’arrêté préfectoral qui prévoit bien une réouverture le 25 mai "si les conditions sanitaires le permettent", précise-t-elle.
 
Le ministre a par ailleurs estimé que les abattoirs "sont les entreprises qui ont travaillé pendant toute la durée du confinement et donc, comme toutes les autres entreprises, elles sont plus sujettes à avoir des cas d'infection de cette maladie".

Malgré la mise en place de mesures barrières, "dans un abattoir, il est parfois difficile d'être à un mètre l'un de l'autre pour deux salariés, pour la bonne et simple raison qu'il y a des actes dans l'abattoir qui méritent d'être deux lorsqu'on a un animal un peu lourd", a-t-il dit.

Les résultats définitifs des tests connus ce mercredi 20 mai ou jeudi.

Les 400 salariés de l’abattoir ont été testés en deux jours. On dénombre pour l’instant cinquante-quatre cas de Covid-19.

Une équipe d'investigation et de dépistage de l'ARS (Agence Régionale de Santé) du Centre-Val de Loire s'était rendue sur le site le vendredi 15 mai, à la suite du signalement par l'application "Contact Covid" de trois cas confirmés dans l'entreprise.
 
Samedi 16 mai, 34 premiers cas positifs avaient été identifiés au sein de l'abattoir et l’entreprise avait alors été fermée. L'isolement a été prescrit aux personnes testées positives à la maladie.

Dimanche 17 mai, 60 personnes supplémentaires, travaillant à l’abattoir Tradival et chez ses sous-traitants, ont bénéficié de tests RT-PCR. Par ailleurs 19 personnes se sont présentées directement au Centre hospitalier régional d’Orléans. 20 cas supplémentaires avaient alors été identifiés.

Une dernière série des tests a été réalisée mardi 19 mai et les résultats seront connus ce mercredi soir ou jeudi.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
abattoirs agriculture économie coronavirus/covid-19 santé société déconfinement politique