Cet article date de plus de 5 ans

Gien : galère de transports scolaires pour les collégiens de Bildstein

70 collégiens de Gien galèrent depuis le début de la rentrée scolaire, depuis la suppression de la navette gratuite. Pour rentrer chez eux, certains sont obligés de prendre deux bus différents
© Maxppp/PhotoPQR

Une 1 h 1/2 pour parcourir 3 kilomètres

C'est un peu la croix et la bannière pour près de soixante dix élèves du collège Bildstein. Plus d'une heure et demie pour parcourir moins de 3 kilomètres et deux bus à emprunter : le quotidien des enfants du collège Bildstein de Gien qui habitent en centre ville est pour le moins pesant depuis que la navette gratuite a été supprimée. Pesant pour les élèves, mais aussi pour les parents obligés de s'organiser en co-voiturage.
Le nouveau maire de Gien, Christian Bouleau (Les Républicains) a fait supprimer cette navette, considérant, à juste titre que l'organisation des transports scolaires d'une commune relevait d'une prérogative du Conseil départemental.  


Vers la fin de la galère

Une solution pourrait bientôt être trouvée, après plusieurs réunions entre le maire, les parents d'élèves et le conseil départemental. De manière provisoire, une navette devrait être mise en place le mercredi midi, dès la fin des vacances de la Toussaint. Elle permettrait aux collégiens de gagner près d'une heure sur leur temps de transport. Pour les autres jours de la semaine, le conseil départemental, chargé des transports scolaires, propose de réfléchir à une convention qui permettrait de remettre en place une navette entre le collège et le centre ville de Gien, évitant ainsi l'attente au parking de la gare. 

durée de la vidéo: 01 min 21
Galère transports scolaire à Gien
Intervenants : Mathieu Alexandre, représentant Parents d'Elèves Peep

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie