Cet article date de plus de 3 ans

L'Eco d'Ici: les faïenceries du Loiret, s'adapter ou disparaître

La faïencerie  de Gien et les Emaux de Briare  font partie des plus anciennes entreprises du Loiret. Elles connurent leur apogée à la moitié du XIXème siècle, avec des exportations dans le monde entier ...

Peinture sur faience de Gien, Archives de Gien, Emaux de Briare, Antoine Estienne
Peinture sur faience de Gien, Archives de Gien, Emaux de Briare, Antoine Estienne © France 3 CVDL
Un hôpital, des écoles, des logements .... Au 19ème siècle c'est toute la ville de Briare, dans le Loiret, qui vivait au rythme de l'entreprise Bapterosses. Aujourd'hui connue sous le nom des émaux de Briare elle emploie 49 personnes.

À l'époque l'entreprise comptait 1 300 employés qui vivaient autour des ateliers. C'était une véritable cité dans la cité. Si les heures de gloire de l'entreprise sont passées, les vestiges en sont encore bien présents. Les 10 hectares de terrain sont encore la propriété de la société. Ateliers et machines du 19ème siècle ont été conservés.


À quelques kilomètres, la faïencerie de Gien, est elle aussi encore debout. Après avoir frolé le dépôt de bilan, elle retrouve un nouveau souffle. 
Et pour se démarquer sur un marché très concurentiel l'entreprise puise dans ses archives.
L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître ©France 3 Centre-Val de Loire


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie