Loiret : une rave party rassemble 3000 fêtards, une personne interpellée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bertrand Mallen (avec AFP)
Une rave party s'est tenue sur ce site industriel désaffecté d'Ouzouer-sur-Trézée, dans le Loiret
Une rave party s'est tenue sur ce site industriel désaffecté d'Ouzouer-sur-Trézée, dans le Loiret © F3 CVL

Près de 3000 personnes se sont rassemblées sur un site industriel désaffecté du 30 au 31 octobre pour une fête clandestine. Malgré une bagarre, l'essentiel de l'événement s'est déroulé dans le calme.

Environ 3 000 personnes participaient ce dimanche 31 octobre dans la matinée à une rave party dans le Loiret, à Ouzouer-sur-Trézée, a-t-on appris auprès de la préfecture.

La fête a débuté vers minuit dans la nuit du 30 au 31 octobre sur l'ancien site industriel désaffecté Alizol. Les gendarmes, en surveillance, ont intercepté du matériel, mais sans empêcher la tenue de l'évènement a-t-on indiqué de même source.

Au cours de la nuit, un gendarme a été blessé et un fêtard interpellé après une bagarre.

Une fête clandestine sous surveillance

Les rave parties se déroulaient généralement après discussion sur leur organisation avec les préfectures, mais le dialogue est devenu très difficile ces dernières années entre autorités et organisateurs. Ces festivals de musique techno sont donc le plus souvent, comme dans le cas présent, organisées de façon sauvage, sans déclaration préalable auprès des préfectures. Les fêtards se sont donnés rendez-vous le 30 octobre vers 15h à Bonny-sur-Loire avant de se diriger vers le lieu de la fête, qui n'a été dévoilé qu'au dernier moment.

Commune d'environ 1 100 habitants, Ouzouer-sur-Trézée est située dans le sud-est du Loiret, à environ 35 km au sud de Montargis.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.