Handball féminin : les Panthères de Fleury battent Mérignac 34-25 pour leur premier match à huis clos

C'était leur premier match depuis le 14 octobre. Il s'est joué pour la première fois de leur carrière à huis clos. Les joueuses du Fleury Loiret Handball ont battu Mérignac, dimanche 8 novembre au Palais des Sports d'Orléans, en 8ème journée de Ligue.

Les Panthères ont gagné leur match contre Mérignac, le premier d'un marathon de 5 matchs en 15 jours
Les Panthères ont gagné leur match contre Mérignac, le premier d'un marathon de 5 matchs en 15 jours © ERIC MALOT / MaxPPP
Les supporters étaient absents du Palais des Sports d'Orléans, dimanche 8 novembre, ce qui n'a pas empêché les Panthères du Fleury Loiret Handball de battre 34 à 25 leur adversaire de Mérignac (Gironde) en 8ème journée de Ligue Butagaz Energie.

Une belle performance pour leur retour et le premier match à huis clos de leur carrière. Le handballeuses de Fleury-les-Aubrais ont mené d'entrée de jeu cette rencontre, avec une avance de 17 à 9 à la mi-temps. "On a fait la différence dès le début du match et on a essayé d'enfoncer jusqu'à ce que le match se termine", réagit Doungou Camara, arrière droite.

Se concentrer malgré l'absence de public

L'épidémie de Covid-19 ayant touché plusieurs joueuses ces derniers temps, les entraînements en équipe n'avaient repris que la semaine dernière. "Depuis le 14 octobre, on s'est entraîné de manière progressive, individuelle, puis à 4-5, et enfin en équipe début novembre. On avait l'impression d'être à un match de préparation", raconte le coach Christophe Cassan.

Ce match, les Panthères l'attendaient avec impatience. Dans ces conditions particulières, elles ont su se concentrer malgré l'absence de supporters dans les gradins. 
 

C'était la première fois en huis clos pour le club, pour les joueuses, pour le staff, ce n'est pas évident à appréhender. Le match a été très bien organisé par le club, on avait deux speakers locaux, de la musique, à tel point qu'on n'a pas trop ressenti l'absence du public."

Christophe Cassan, coach du Fleury Loiret Handball


Pour Anthony Tahar, le manager général du club, la situation reste regrettable. "C'est une ambiance très particulière, on ne travaille pas pour jouer dans un stade vide, ça reste une grande tristesse."

 

Un match retransmis en ligne

Le staff de l'équipe et les joueuses sur le banc, une quinzaine de personnes, ont tenté de faire un maximum de bruit dans les tribunes. Les supporters ont pu, de leur côté, suivre le match en direct sur Youtube et la page Facebook du club. "On a eu de belles statistiques avec 25.000 vues et une portée de 45.000 personnes sur la publication. C'est une obligation qu'on se donne parce que c'est important de ne pas se couper des spectateurs," ajoute Anthony Tahar. 

Les Panthères devront réitérer leur performance à Dijon, mercredi 11 novembre, puis en coupe d'Europe à domicile. Elles reçoivent les Suédoises du Höörs HK H65 le 15 novembre. Un marathon de cinq matchs en 15 jours avec un déplacement à Chambray le 18 novembre et un match en Suède le 22 novembre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handball sport handball féminin