Humain perdu : la SPA lance une campagne choc après un bilan estival catastrophique pour les abandons

La Société protectrice des animaux dresse un bilan catastrophique de l'été avec 16 498 animaux abandonnés, dont 322 à la SPA de Chilleurs-aux-Bois dans le département du Loiret. Ces 6 affiches intitulées "Humain perdu" montrent des avis de recherche inversant la situation entre les animaux et les humains pour inciter le lecteur à se mettre à leur place.

"Je m'appelle Pongo et je suis inquiet : mon humain a disparu. Il n'est pas agressif mais peut cependant avoir un comportement impulsif. Il a été vu la dernière fois lors d'une balade au bois de Vincennes. Il s'est certainement perdu peu après m'avoir attaché à un arbre." Sur les affiches de sa campagne, la SPA décrit les propriétaires des animaux abandonnés de façon très détaillée et sarcastique. L'objectif : sensibiliser le public en marquant les esprits et en incitant les lecteurs à se mettre à la place des animaux.

Pour la responsable de la SPA de Chilleurs-aux-Bois, Helena Collado, "plus on change le point de vue au niveau de la communication plus on est susceptible d'interpeller les gens." Terminé les vidéos larmoyantes, aujourd'hui, les rôles sont inversés : ce sont les humains qui sont recherchés et abandonnés.

"Tout comme Pongo, Nevada ou Cléo, ils sont près de 16 500 animaux de compagnie actuellement à la recherche de leur #HumainPerdu ! Si vous disposez de la moindre information concernant ces mystérieuses disparitions, n'hésitez pas à appeler le numéro présent sur les avis de recherche..."

C'est le texte que diffuse la SPA pour accompagner les affiches sur les réseaux sociaux. Quand on compose le numéro 01 83 64 46 02, on tombe sur la SPH, Société Protectrice des Humains. La voix sur le répondeur explique que "la société protectrice des humains est sollicitée par les animaux pour retrouver leurs humains perdus. Depuis le début de l'été, des milliers d'animaux ont vu leurs humains disparaître sans comprendre pourquoi."

En donnant le point de vue candide de l’animal, la SPA, Creapills et Wamiz lancent une campagne aussi absurde que déconcertante pour dénoncer les nombreux abandons qui ont eu lieu cet été.

"Tous les jours, nous faisons face à 4 ou 5 demandes d'abandon"

Cette année, la SPA a enregistré une hausse du nombre d'abandons de 2,4 %. Quant aux adoptions, elles ont baissé de 5,2% entre 2022 et 2023. " Nos équipes sont épuisées et doivent rester sur le front pour s'occuper de tous ces orphelins de l'été", constate Jean-Jacques Fombonne, président de la SPA.

Nous avons actuellement 7994 animaux présents sur l'ensemble de nos sites. Une situation critique qui s'installe depuis quelques années avec chaque fois de nouveaux motifs d'abandon, tels que l'inflation cette année

Jean-Jacques Fonbonne, président de la SPA

À Chilleurs-aux-Bois, la situation s'aggrave d'année en année. Cet été, entre le 1er mai et le 31 août, 224 chats et 98 chiens ont été abandonnés, contre 153 chats et 130 chiens en 2022. Une hausse de 14%. "Tous les jours nous faisons face à 4 à 5 demandes d'abandons, que ce soit par mail, par téléphone, ou encore des gens qui viennent directement au refuge. Nous sommes de plus en plus sollicités," s'indigne la responsable du refuge du Loiret.

En termes d'adoptions, le bilan est en revanche assez positif dans cette commune du Centre-Val de Loire, on recense une augmentation de 11% par rapport à l'année dernière, avec 326 animaux adoptés en 2023 pour 293 l'année précédente.

Des refuges saturés dès le début de l'été

Ces motifs d'abandon sont aussi mis en exergue sur les affiches de la nouvelle campagne : des frais vétérinaires trop élevés, des allergies, un animal vieillissant, un déménagement, un départ en vacances ou encore des séparations et divorces. Des excuses selon Helena Collado : "quand on creuse, ce ne sont souvent pas les vraies raisons, il s'agit souvent de problèmes de comportements des animaux car les gens ne savent pas s'en occuper. Les gens n'en veulent plus pour diverses raisons. Nous sommes dans une société de consommation et l'animal est considéré comme un objet encore aujourd'hui."

Entre le 1er mai et le 3 août 2023 : 16 948 animaux ont été recueillis. Les 63 refuges et Maisons SPA ont pris en charge 11 564 chats, 4054 chiens, 844 NAC (Nouveaux animaux de compagnie) et 36 équidés. Dès le début de l'été, des refuges étaient saturés et appelaient à l'aide.

Dans le Loir-et-Cher voisin, la SPA de Morée organise une collecte le 23 septembre dans un supermarché d'Ouzouer-le-Marché. Du côté de Chilleurs-aux-Bois, des portes ouvertes se tiendront les 7 et 8 octobre au refuge à partir de 10h30. L'occasion d'encore sensibiliser le public. Au programme, animations d'éducation, ostéopathes sur place et visites des locaux.