Ingré (Loiret) aura son arrêté anti-pesticides

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Après Argenton-sur-Creuse (Indre) c'est Ingré (Loiret) dans la banlieue d'Orléans qui va présenter un arrêté municipal restreignant l'usage de tous les pesticides agricoles.

Par Alain Heudes

Ce ne sera pas la première commune du Centre-Val de Loire, car Argenton-sur-Creuse, dans le sud du Berry, a déjà promulgué son arrêté anti-pesticides (voir notre vidéo au bas de l'article), mais Ingré (Loiret) sera la première dans le Loiret.
Le maire de cette commune, située à l'ouest de l'agglomération d'Orléans, a décidé de mettre le débat de société sur l'usage des pesticides au coeur de sa campagne pour la prochaine élection municipale de 2020.

Christian Dumas maire (PS) d'Ingré :

Notre arrêté va restreindre l'épandage des pesticides à moins de 100 ou 150m de toute habitation ou de bâtiment et même de terrain reçevant du public. Nous avons 6 agriculteurs sur la commune, je viens de leur écrire une lettre expliquant notre démarche. Je comprends bien leurs problèmes, pour autant il faut bien faire évoluer les choses parceque on ne peut pas être toujours dans le curatif, il faut être aussi dans le préventif.

La démarche qui est lancée à Ingré vient de loin. Il y a 10 ans la commune était alertée par l'Agence Régionale de Santé à propos de la pollution aux pesticides des captages d'eau potable sur son territoire.
L'ARS exigeait même une action concrète pour réduire la présence de nitrates ou d'atrazine ( un herbicide interdit en 2001, dont on peut encore retrouver des traces dans le sol aujourdhui) sous peine de fermeture des forages municipaux.
Christian Dumas réfute donc l'idée de simplement surfer sur un mouvement sociétal pour asseoir une potentielle réélection à la mairie d'Ingré :

Chacun prend ses responsabilités, moi je prends les miennes. Je ne veux pas qu'on vienne me dire demain vous aviez la capacité de faire quelque chose et vous n'avez rien fait. (..) Nous avons un historique à Ingré, nous avons été les premiers, en 2009, à interdire les pesticides dans 6 quartiers de la commune. (..) En 2014 on a anticipé l'interdiction des produits phytosanitaires pour nos espaces publics. Ce n'est pas un engagement récent.

La mairie d'Ingré a également mis en place, en 2016, une charte de l'agriculture responsable la liant aux exploitants locaux, avec le concours de la Chambre d'Agriculture du Loiret.
Christian Dumas ne veut pas que son arrêté soit considéré comme une attaque contre les agriculteurs, il espère que le débat sera ouvert et bienveillant entre tous ses administrés.

Reste l'incertitude juridique pesant sur cet arrêté. Il devrait être promulgué avant la fin de la semaine, en étant transmis aux services administratifs de l'Etat. La Préfecture peut néanmoins le retoquer au prétexte qu'il ne s'agit pas d'une prérogative communale, il peut aussi être attaqué devant la justice administrative par des individus ou des associations, comme il en a été, fin août, pour l'arrêté anti-pesticides du maire de Langouët (Ile-et-Vilaine).



 
Argenton-sur-Creuse (Indre) a son arrêté anti-pesticides


 

Sur le même sujet

Argenton-sur-Creuse (Indre) a son arrêté anti-pesticides

Les + Lus