Laboratoires Servier : les syndicats redoutent un plan social

Ils étaient une quinzaine de militants CFDT à distribuer des tracts ce mercredi matin devant les Laboratoires Servier.  En prévision d'un CE extraordinaire qui se tiendra le 15 janvier et au cours duquel la direction pourrait annoncer une restructuration. 

Des militants CFDT Chimie tractent devant les Laboratoires Servier à Gidy (Loiret) - Le syndicat redoute un plan de sauvegarde de l'emploi -  3 janv 2016
Des militants CFDT Chimie tractent devant les Laboratoires Servier à Gidy (Loiret) - Le syndicat redoute un plan de sauvegarde de l'emploi - 3 janv 2016 © A.Heudes
Le syndicat CFDT Chimie n'a plus de représentants au sein de l'usine Servier de Gidy. Mais elle y compte encore des adhérents. C'est à ce titre qu'une quinzaine de militants ont bravé le froid ce matin pour distribuer des tracts aux quelques huit cents salariés du site. 

Le CE extraordinaire qui aura lieu le 15 janvier dans le Loiret devrait voir annoncer, selon eux, la fermeture d'une ligne de production avec une restructuration envisagée et des emplois qui pourraient être délocalisés en Hongrie. 

Le groupe pharmaceutique subit de plein fouet les conséquences de l'affaire du Médiator.  610 commerciaux sur 690 ont été licenciés en fin d'année 2015. Le syndicat CFDT Chimie pense que la direction de Servier a décidé d'abandonner la marque au profit de sociétés concurrentes qu'elle a créées.   

La direction de Servier évoque une analyse erronée et des décisions à venir sans conséquences pour la production. 

video : reportage à Gidy le 13 janvier par A.Heudes.
Avec la participation de Nathalie Legrand (CFDT Chimie Energie Centre-Val de Loire)
durée de la vidéo: 01 min 33
Laboratoires Servier : les syndicats redoutent un plan social ©France 3


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie affaire servier justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter