Loiret : une explosion liée au gaz détruit une maison

La quasi-totalité du pavillon s'est effondrée après l'explosion d'une bouteille de gaz. / © Isabelle Racine / France Télévisions
La quasi-totalité du pavillon s'est effondrée après l'explosion d'une bouteille de gaz. / © Isabelle Racine / France Télévisions

Vendredi 29 novembre, une explosion a détruit une maison à Ouzouer-sur-Loire, où se trouvait un homme de 75 ans. 

Par Barbara Gabel

Une explosion a soufflé un pavillon individuel d’Ouzouer-sur-Loire (Loiret), ce vendredi 29 novembre. L’accident, qui s’est produit aux alentours de 7h50, a également endommagé une maison voisine et une entreprise.

Un homme de 75 ans a été blessé. Il se trouvait dans le pavillon lors de l’explosion. Conscient à l’arrivée des secours, il n'était heureusement pas enseveli et a été dégagé rapidement des gravats sous lesquels il était coincé. Il a été transporté en ambulance à l’hôpital d'Orléans en état d’urgence relative.

La maison voisine a également été touchée par l'explosion. Par mesure de précaution, les deux occupants du pavillon ont été évacués et seront relogés.
 
L'un des murs porteurs de la maison voisine menace de s'effondrer. / © Isabelle Racine / France Télévisions
L'un des murs porteurs de la maison voisine menace de s'effondrer. / © Isabelle Racine / France Télévisions

Pour les pompiers, les deux pavillons impactés par l'explosion présentent un risque d'effondrement. Leur accès a été condamné. Le souffle de l’explosion a aussi touché une entreprise, avec des bris de glace et des fissures sur les façades.


Une bouteille de gaz à l'origine de l'explosion


Au total, près de 45 sapeurs-pompiers et une quinzaine d’engins ont été engagés sur place. Cinq équipes cynophiles (le maître et son chien) ont été mobilisées pour rechercher d’éventuelles autres victimes aux abords du drame. La gendarmerie d’Ouzouer-sur-Loire, Enedis et GRDF ont également été dépêchés sur place.

"A priori, c’est une bouteille de gaz individuel qui est à l’origine de l’explosion", explique le capitaine Boubault du SDIS 45. Les causes de l’explosion de la bouteille de 13 kg restent encore inconnues. Une enquête est en cours.
 

Sur le même sujet

Les + Lus