• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Fermeture Ibiden dans le Loiret : François Bonneau réclame que la société rembourse la subvention perçue

© France 3 CVDL
© France 3 CVDL

Jeudi 15 novembre, l'entreprise Ibiden, basée à Courtenay dans le Loiret a annoncé la fermeture de son site, laissant 320 salariés sur le carreau. Le président de la région, François Bonneau, exige le remboursement de la subvention que le groupe japonnais a perçu

Par Elsa Cadier

Le président du conseil régional exige le remboursement de la subvention

Après l'annonce de l'entreprise Ibiden, fabriquant de filtres à particules à faible porosité pour moteur diesel d'abandonner la production sur le site de Courtenay dans le Loiret, jeudi 15 novembre le président de la région Centre-Val de Loire, François Bonneau réagit. Dans un tweet, il exige que l'entreprise rembourse la subvention qui lui a été accordée, puisque cette annonce ne respecte pas les engagements pris par l'entreprise japonaise. 
 


320 salariés vont perdre leur emploi. 
 

Ibiden ne respecte pas ses engagements 

En 2014, Ibiden s'était engagé à maintenir l'emploi au moins jusqu'en 2020, en échange d'un plan financier de formation des salariés. Le conseil régional avait versé 68.000 euros. 
 

Jean-Pierre Sueur interpelle le premier ministre 


Le sénateur Jean-Pierre Sueur quant à lui, a saisi le Premier ministre, Édouard Philippe. Il a fait part au Premier ministre du grand préjudice que représenterait la suppression de ces emplois pour les salariés eux-mêmes, ainsi que pour la ville de Courtenay et la Communauté de communes qui perdraient alors de nombreux emplois, un potentiel industriel ainsi que de précieuses ressources.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mise en garde prefectorale avant les manifestations des "gilets jaunes"

Les + Lus