Cet article date de plus de 3 ans

Loiret : les petits restaurateurs non autorisés à faire leur publicité sur les bords des routes

Dans les campagnes, les pré-enseignes ne sont toujours pas autorisées sur les bords de route. Dans le Loiret, des professionnels de la restauration inquiets pour leur activité ont trouvé un slogan : s’afficher c’est exister !
Les panneaux publicitaires pour les restaurants ne sont officiellement plus autorisés sur les bords des routes
Les panneaux publicitaires pour les restaurants ne sont officiellement plus autorisés sur les bords des routes © F3
Depuis 2015 les pré-enseignes, c'est-à-dire les panneaux publicitaires annonçant les commerces de proximité dans les communes de moins de 10 000 habitants, sont censés ne plus envahir les entrées des villes.

A l’origine, un arrêté ministériel issu du Grenelle de l’environnement pour lutter contre la pollution visuelle.

Mais pour les professionnels de l’hôtellerie et de la restauration par exemple, cette mesure est injuste car dans les campagnes moins de panneaux engendre forcément une baisse d’activité. Et certains en ont fait les frais : à Château-Renard et Vienne-en-Val, des restaurateurs ont été menacés de fortes amendes s’ils ne les retiraient pas.

Nous sommes allés à Bouzonville-aux-Bois dans le Loiret, près de Pithiviers. Pour "C'est vous qui le dites", notre équipe a posé quelques questions à Laëtitia, Catherine, Dominique et Thierry, des professionnels du secteur. Gilbert Guttin, président de l’UMI45, l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie, est venu lui aussi donner son point de vue.

C'est vous qui le dites : les publicités pour les hôtels restaurants dans les campagnes ©France 3 Centre-Val de Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet sorties et loisirs économie environnement société