• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : les pompiers font une vidéo pour apprendre à bien réagir à l’approche d’un véhicule de secours

Un véhicule de secours toutes sirènes hurlantes. / © Frédéric CHAMBERT / LE PROGRES / MAXPPP
Un véhicule de secours toutes sirènes hurlantes. / © Frédéric CHAMBERT / LE PROGRES / MAXPPP

Les sapeurs-pompiers du Loiret ont réalisé une vidéo pédagogique afin d’aider les automobilistes à bien réagir à l’approche d’un véhicule de secours. Une campagne d’affichage va également être déployée sur les réseaux de transport urbain orléanais et montargois.
 

Par Amélie Rigodanzo

"Si on ne peut pas te doubler, ne freine pas brusquement !", "Dans un embouteillage, écarte-toi !", "Dans un carrefour, arrête-toi !" "Dans la rue, gare-toi correctement !" … voici les bonnes pratiques mises en avant dans une vidéo diffusée depuis ce lundi 6 mai par les sapeurs-pompiers du Loiret.

Car combien d’entre nous se sont déjà retrouvés crispés de longues minutes, sur leur volant, ne sachant pas quoi faire à l’approche d’un camion rouge sirènes hurlantes ?  "Ce n’est pas, je pense, par manque de civisme", explique l’Adjudant-Chef Ludovic Combourg, sapeur-pompier au SDIS 45.
 

"C’est souvent lié à une méconnaissance des bons comportements à adopter. L’exemple typique, c’est les gens qui sont dans des embouteillages et qui ne s’écartent pas parce qu’ils ont été pris dans cette situation et paniquent. Mais ce sont des minutes qui sont précieuses pour la survie d’une victime."


Face à ce constat, les sapeurs-pompiers du Loiret ont donc imaginé une vidéo pédagogique d’1.27 mn à destination des réseaux sociaux et qui sera aussi diffusée dans les auto-écoles du Loiret. 
 

"Il n’existe rien dans le code de la route sur les comportements à adopter lorsqu’un véhicule d’urgence nous arrive dessus. Les pompiers ont certaines dérogations, mais pour les usagers, il n’existe rien. Ce n’est que du civisme. Il fallait donc essayer de trouver les bons comportements à adopter".


Chargé de ce projet, l’adjudant-chef Combourg et un grand nombre de volontaires au sein du SDIS du Loiret ont donc, dans un premier temps, identifié les situations les plus problématiques pour ensuite, dégager "des solutions simples, du bon sens", explique-t-il.


Une campagne d’affichage aussi sur les bus


Cette vidéo réalisée en interne et en collaboration avec le Conseil départemental du Loiret et la préfecture du Centre-Val de Loire,  fait partie d’un plan de prévention des risques routiers mis en place après le bilan de l’accidentologie des véhicules de services du SDIS en 2012.

"On s’est rendus compte que beaucoup de nos agents se mettaient en danger", explique Ludovic Combourg. Tout un ensemble de formations à la conduite sur véhicules de services a donc été mis en place, mais les sapeurs-pompiers se sont rendu compte que cela n’était pas suffisant.

Une partie des accidents impliquant des véhicules de secours étaient, en effet, de la responsabilité des autres automobilistes qui "avaient parfois des comportements inadaptés face à l’arrivée de véhicules de sapeurs-pompiers", explique le chargé de mission.
 
Cette campagne de sensibilisation sera visible sur plusieurs bus d'Orléans et Montargis dès le mardi 7 mai 2019. / © SDIS 45
Cette campagne de sensibilisation sera visible sur plusieurs bus d'Orléans et Montargis dès le mardi 7 mai 2019. / © SDIS 45
 

 "Il faut aussi prendre en compte l’augmentation du nombre d’interventions. L’année dernière, le Loiret a fait plus de 44 000 interventions. Il y a également l’augmentation du trafic routier, surtout en région urbaine. On est plus confrontés à ces situations en ville qu’à la campagne. Il nous semblait donc nécessaire, comme on partage la voie publique avec l’ensemble des automobilistes, de faire cette vidéo pour informer l’ensemble de la population".


A cette vidéo sera associée dès le mardi 6 mai une campagne d’affichage. Elle sera mise en place sur plusieurs bus des réseaux de transport urbain de Montargis et Orléans. "Ce sera difficile d’en mesurer l’impact", regrette l’adjudant-chef Combourg. "Mais si on a pu œuvrer pour améliorer la sécurité routière on sera déjà très contents".
 

Sur le même sujet

Manifestation des défenseurs de la cause animale à la Fête de la Sange de Sully-sur-Loire (Loiret)

Les + Lus