• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : une tonne de cannabis saisie dans une grange à Morville-en-Bauce

Une tonne et trente kilos de résine de cannabis ont été saisis samedi 29 septembre à Morville-en-Beauce. / © Gendarmie
Une tonne et trente kilos de résine de cannabis ont été saisis samedi 29 septembre à Morville-en-Beauce. / © Gendarmie

Sept personnes ont été mises en examen après une opération menée ce samedi par la gendarmerie. Elles sont suspectées d'organiser un trafic de stupéfiants depuis le Loiret. 

Par France 3 Centre-Val de Loire

La marchandise était stockée dans une grange à Morville-en-Bauce, dans le Loiret, quand les gendarmes ont procédé aux interpellations. Plus d'une tonne de résine de cannabis, 10.000 euros, deux véhicules équipés de brouilleurs d'ondes ont été saisis samedi dernier, au cours d'une opération qui a également permis l'arrestation de sept personnes, suspectées d'appartenir à un réseau de vente de stupéfiants. 
 

Parmi elles, deux hommes habitant à Pithiviers sont soupçonnés d'être à la tête du trafic. Âgés de 39 et 43 ans, ils avaient déjà été condamnés en 2013 à huit ans de prison pour avoir organisé la vente de résine de cannabis. Les cinq autres auraient tenu des rôles divers, du stockage à la revente dans la banlieue de Rouen. 
 

Cette saisie intervient dans le cadre d'une enquête ouverte en janvier. Au cours de cette période, les gendarmes estiment que le réseau a effectué quatre voyages pour importer de la drogue venue du Maroc, introduisant environ cinq tonnes de celle-ci dans le département. « L’enquête de la section de recherches a permis de montrer que ces quantités importantes servaient à la fois à l’approvisionnement du marché local et au-delà de la région de Rouen, a indiqué le procureur de la République d'Orléans, Nicolas Bessone. On a vu qu’il y avait vraisemblablement des livraisons dans la région Rhône-Alpes, vers Angers et dans l’Yonne. »

Les sept suspects ont été mis en examen. Cinq d'entre eux, dont les deux hommes soupçonnés d'être les têtes du réseau, ont été placés en détention provisoire. 
 

Sur le même sujet

Manifestation des défenseurs de la cause animale à la Fête de la Sange de Sully-sur-Loire (Loiret)

Les + Lus