Montargis : le cascadeur star Rémy Julienne est mort du covid-19, à 90 ans

Extrêmement prolixe, Rémy Julienne a tourné dans plus de 400 films, dont six James Bond et de nombreux classiques français. Il est mort à Montargis, ce 21 janvier.

Rémy Julienne au festival de Cannes, en 2017.
Rémy Julienne au festival de Cannes, en 2017. © LOIC VENANCE / AFP

"Très triste aujourd’hui de perdre un ami, un copain, mais je garde en mémoire des jours fantastiques que nous avons partagés". Ce sont les mots de Jean-Pierre Door à Rémy Julienne. Cascadeur phare du cinéma français et international, il s'est éteint dans la nuit du 21 janvier à Montargis, après un mois de lutte contre le covid-19.

Né à Cepoy, l'enfant du Loiret avait commencé sa carrière comme champion de motocross. En 1964, il est cascadeur sur son premier tournage, celui du célèbre Fantomas. En quelque 50 ans de carrière, il aura affiché son nom au générique de 1400 productions, dont 400 films.

Seule ombre à sa magnifique carrière, la mort du caméraman Alain Dutarte lors d'un accident de cascade sur le tournage de Taxi 2. Il est condamné en appel à six mois de prison avec sursis, avant que la cour de cassation ne finisse par casser ce jugement.

Le 9 octobre 2016, Rémy Julienne était revenu à Cepoy, sa ville natale du Loiret pour inaugurer la place qui porte depuis son nom. Il était notamment accompagné de Jean-Paul Belmondo, un événement dans le village de 300 habitants.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès faits divers cinéma culture