• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : un papa lance la première marque de textiles de puériculture en vente à domicile

Des vêtements, des tours de lit, tout ce qu'il faut pour équiper la chambre de bébé. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
Des vêtements, des tours de lit, tout ce qu'il faut pour équiper la chambre de bébé. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Ludovic Hebert, habitant de Nargis, près de Montargis, a quitté son emploi pour se lancer dans la vente de produits à domicile. Ce loirétain a créé "Abidoo", marque de textiles de puériculture.

Par Christelle Chapiotin

Ludovic Hebert, habitant de Nargis, près de Montargis, est designer industriel de formation, il a d'ailleurs occupé plusieurs emplois dans ce domaine avant de se consacrer à la puériculture, une passion qui s'est révélée à lui lors de son projet de fin d'études.

Cette passion grandissante et son savoir-faire l'ont amené à créer sa société fin 2015 :

Je voulais dessiner un peu pour moi, et comme je suis un gros utilisateur de la  vente à domicile, j'ai eu l'idée de créer "Abidoo", parce que rien n'existait à l'époque en vente à domicile pour bébé.  


Les produits de la marque sont reconnaissables pour la plupart au petit ourson blanc bedonnant nommé Bidoo "c'est le nom que donnent souvent les mamans au ventre de leur bébé, d'où cette idée, et comme tout tourne autour de lui j'ai décidé de lui attribuer la marque."
 
Les bébés à la fête avec la marque à Bidoo, charmant ourson blanc. / © Abidoo
Les bébés à la fête avec la marque à Bidoo, charmant ourson blanc. / © Abidoo

5 collections, composées de textiles principalement, ont été créées autour de Bidoo, des vêtements aux tours de lits, en passant par les fauteuils. Ludovic dessine le patron, fait valider le prototype et dessine les collections. Dessins, couleurs, échantillonnage, une fois que tout est validé, la production est lancée, entre Asie, Portugal et France.
 
Un bavoir pour chaque jour de la semaine... / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
Un bavoir pour chaque jour de la semaine... / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Les produits liés à la puériculture bébés étant soumis à des réglementations et des normes précises, ils sont envoyés en laboratoire pour être testés, vient ensuite le moment de la vente, et c'est là l'originalité de la marque : même s'il existe un site internet marchand, toutes les transactions, ou presque, se font à domicile.


Une quarantaine de Beb'expertes 


Ludovic Hebert travaille avec un réseau de conseillères, les Beb'expertes, rémunérées à la commission, qui organisent des réunions de vente, les instants bébé ou les instants bébé shower. Classées de juniors à leaders, en fonction de leur activité, elles sont une quarantaine de femmes à promouvoir "Abidoo" en métropole et en outre-mer, mais aussi en Belgique.

Beaucoup se sont manifestées par internet. Je fais des formation en visioconférence au préalable, ensuite elles achètent le pack de démarrage et créent leur réseau. 


                               
Un Loirétain lance la première marque de textiles de puériculture en vente à domicile

 

Les Beb'expertes font remonter les commandes dans le Loiret, c'est Ludovic qui va les préparer, dans l'entrepôt, sans électricité, pour des raisons d'économie, qu'il loue à Corbeille-en-Gâtinais, non loin de chez lui. Deux envois sont programmés dans la semaine, à raison de 4 ou 5 colis envoyés en moyenne.

 

"La vente à domicile, c'est l'avenir"


Ludovic Hebert a eu beaucoup de mal à convaincre une banque de l'accompagner dans son projet, mais il en est persuadé, il a choisi le bon filon :

C'est le marché qui embauche, avec beaucoup de sociétés et d'emplois qui se créent. Qui plus est, un complément de  revenu supplémentaire de 100 ou 200 euros à la fin du mois pour quelques heures de travail, ce n'est pas négligeable.


Le fondateur gérant d' "Abidoo" n'a, pour l'instant, pas de quoi se verser un salaire, mais il ne regrette pas son choix, et reste confiant. Il se sait soutenu par son épouse et ses trois enfants, qui donnent leur avis sur les différents produits.

 

Ted et Bidoo... / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
Ted et Bidoo... / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Il continue à développer collections textiles et autres accessoires, comme ces livrets-contes pour enfants, dont le héros n'est autre que l'ourson Bidoo. 
 
"Abidoo", une histoire à suivre / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
"Abidoo", une histoire à suivre / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire


► Voir notre reportage 





 

Sur le même sujet

Des désaccords profonds et persistants

Les + Lus

Les + Partagés