Cet article date de plus de 3 ans

Montargis, intoxication au monoxyde de carbone

Une femme de 38 ans et ses 3 enfants ont dû être hospitalisés à Amilly (Loiret) ce mercredi pour traiter les conséquences d'une intoxication sévère au monoxyde de carbone.
Les pompiers vérifient la concentration de monoxyde de carbone dans l'air (Flavien Texier)
Les pompiers vérifient la concentration de monoxyde de carbone dans l'air (Flavien Texier) © F3 Centre, F.Texier
Les pompiers de Montargis (Loiret) sont intervenus, mercredi 3 janvier, dans un appartement où une femme et ses 3 enfants, âgés de 18 mois, 9 et 12 ans, étaient pris de convulsions à la suite d'une intoxication au monoxyde de carbone. C'est une chaudière défectueuse qui est en cause.
La famille a dû être hospitalisée quelques heures à Amilly.
A la suite de cet incident préoccupant l'ARS, l'Agence Régionale de Santé, a publié un communiqué rappelant les précautions d'usage.
"Inodore, incolore, indétectable par l’homme, le monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France. Il provoque chaque année plusieurs dizaines d’intoxications dans la région dont certaines mortelles.", relève l'ARS qui rapelle la nécéssité de faire vérifier périodiquement toutes les installations de chauffage et d'éviter les chauffages d'appoint dans les lieux confinés.

Les chiffres des intoxications au monoxyde de carbone en Centre-Val-de-Loire (2016)
En 2016, 45 épisodes répondant à la définition épidémiologique des cas d’intoxication au monoxyde de carbone ont été recensés dans notre région, intoxiquant 132 personnes dont 2 sont décédées. Le nombre d’épisodes reste stable par rapport aux deux années précédentes. Toutes les classes d’âge ont été concernées par les intoxications, avec une légère prédominance pour les moins de 15 ans (30%) et les adultes de 25 à 45 ans (29%). Les intoxications sont survenues toute l’année avec une majorité des signalements pendant la période de chauffe (octobre-février), le pic annuel ayant été observé en février avec 7 épisodes. Le Loiret (45) et le Cher (18) sont les départements ayant enregistré le plus d’épisodes.

Source : CIRE Centre-Val de Loire – Santé publique France.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers santé société