Bannière résultats municipales

Municipales dans le Loiret : les communes à enjeux pour ce second tour

Après le premier tour, le Loiret comptait trois triangulaires (Beaugency, Le Malesherbois et Villemandeur), cinq quadrangulaires (Briare, Fleury-les-Aubrais, Montargis, Orléans et Saint Jean le Blanc) et une quinquangulaire à Pithiviers. Le jeu des alliances a permis de rebattre les cartes. 

Sur les 130 communes de plus de 3.500 habitants de la région Centre-Val de Loire, 35 villes vont organiser un second tour des élections municipales le 28 juin prochain.
Sur les 130 communes de plus de 3.500 habitants de la région Centre-Val de Loire, 35 villes vont organiser un second tour des élections municipales le 28 juin prochain. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/Alexandre MARCHI/MAXPPP
 

Les triangulaires 

Après le premier tour, les trois candidats à la succession du maire divers gauche David Faucon se maintenaient au second tour.
Jacques Mesas avec 39% était arrivé en tête suivi de près par la liste d’Yves Bachevillier (38,1%) puis, le collectif citoyen, menée par Stéphanie Maigret, « Beaugency autrement, avec vous ! » avait créé la surprise avec 22,8%. Ces trois listes se maintiennent au second tour. Aucun retrait de liste, ni union n’a pu être réalisé.
 Au premier tour, la liste divers droite de Sébastien Colin avec obtenue 37,2% des voix. En seconde position, une autre liste divers droite menée par Hervé Gaurat avait obtenu 35,65% des voix et la liste divers gauche menée par Bernard Moisy, 27,26% était arrivée en troisième position. Les trois listes se maintiennent au second tour, aucune union de liste, ni désistement n’a pu être réalisé entre les deux tours. 

 Pas d’union entre Stéphane Kuzbyt candidat indépendant et écologiste et Gérard Bourderiou de la liste citoyenne. C’est la surprise de cet entre-deux tour. La majorité des colistiers de Gérard Bourderiou a refusé de faire liste commune avec Stéphane Kuzbyt. Cette fusion de liste auraient représenté 33% des voix exprimées au second tour.
Reste donc pour ce second tour, trois candidats pour Fleury-les-Aubrais : Carole Canette (33,89%) tête de la liste Union de la gauche (PS, EELV et PC) La maire sortante Marie-Agnès Linguet (29,77%) et Stéphane Kuzbyt (17,41%).
 Les trois candidats du premier tour se maintiennent au second tour. Denise Serrano, candidate sortante, était arrivée en tête au premier tour avec 40,28% des voix. Derrière la maire sortante divers droite, la liste citoyenne d’André Prigent avait obtenue 36,01% et en troisième position, Catherine Adrien-Camus recueillait 23,7% des voix pour sa liste citoyenne « Villemandeur avec vous ».

 

Des quadrangulaires devenue triangulaires après union de listes

Se maintien au second tour la liste divers droite de Pierre-François Bouguet avec 33,19% des voix, la liste Les Républicains menée par Georges Domergues avec 22,27%, la liste divers centre de Ted-Fernand Ghali avec 21,83% des voix et la liste écologiste de Philippe Le Del avec 14,83%. 
La liste de Ted-Fernand Ghali et de Philippe Le Dem se sont unies pour le second tour. La nouvelle liste « Briare, une énergie nouvelle » sera portée par Ted-Fernand Ghali.  
 

 Le maire sortant Olivier Carré est en mauvaise posture pour ce second tour.  L’édile soutenu par LREM avait recueilli 24,1% des voix au premier tour. Il n’a fait alliance avec aucune autre liste. 

Devant lui, l’ancien maire, Serge Grouard soutenu par Les Républicains, avait recueilli 35,6% des voix. Il n’a pas pu fusionner avec la liste de Nathalie Kerrien (6,53%), cette dernière refusant « toute manoeuvre politicienne » et revendiquant une certaine clarté pour ce second tour.

En revanche, les deux listes de gauche se sont alliées entre les deux tours. Baptiste Chapuis (PS et PCF) avec 12,93% des voix au premier tour et la liste de l’écologiste Jean-Philippe Grand (19,21%) se sont mis d’accord pour former liste commune baptisée « Orléans Solidaire Ecologistes : le rassemblement de la gauche et des écologistes ». EELV, PS et PCF auront pour tête de liste Jean-Philippe Grand.
 
 

Les quadragulaires 

Au premier tour, Benoît Digeon, candidat Les Républicains et maire sortant avait obtenu 37,75% des voix.
Suivait la liste PCF "Montargis pour tou-te-s » de Bruno Nottin avec 20,74% puis Edouard Weber, divers, avec 19,66% et enfin la liste divers gauche "Agir ensemble pour Montargis » de Manuel Ribeiro avec 18,39%.

L’ensemble de ces listes de maintien au second tour, soit quatre listes pour Montargis. Pourtant, les listes de gauche avaient tenté de s’unir pour faire front face au maire sortant. Mais aucune des trois listes d’opposition n’a trouvé terrain d’entente pour une union. 
   La commune se prépare à une quadrangulaire pour ce second tour des municipales, une première pour la commune. Tous les candidats se maintiennent au second tour. Avec un avantage certain pour Françoise Grivolet, de la liste divers droite et soutenue par La République en Marche qui avait obtenue 32,09% des voix au premier tour. Elle est suivie par la liste citoyenne "J'aime Saint-Jean-le-Blanc" de Fabrice Gréhal avec 23,61% puis Jean-Noël Milo de la liste "Votre projet gagnant pour Saint-Jean-le-Blanc » (22,61%) et Christophe Tifani tête de liste d’ "Agissons ensemble pour Saint-Jean-le-Blanc"avec 21,69% des voix. 


Pithiviers : la quinquangulaire passe à une quadrangulaire 


Le maire sortant soutenu par Les Républicains, Philippe Nolland, était arrivé en tête du premier tour avec 22,5%. Suivi de près par la liste divers droite de Maxime Blizzard Blondeau avec 21,75% puis Christophe Simonet de la liste citoyenne avec 21,37%. La liste de gauche de Thierry Stromboni arrivait quatrième avec 17,78%. 
 


Cinq candidats au second tour, cela faisait beaucoup pour Pithiviers. Avec l’alliance des deux listes sans étiquette, le nombre de candidats passe à quatre. Christophe Simonet (arrivé troisième avec 21,37% des voix) et Clément Masson (arrivé cinquième avec 16,57%) s’allient pour le second tour pour bloquer la réélection du maire sortant. La nouvelle liste menée par Christophe Simonet sera tournée vers l'écologie, la promotion des circuits courts et l’économie locale. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter