Nevoy : le rassemblement controversé d'un millier de pasteurs évangéliques se déroule sans incidents

L'association Vie et Lumière organisait ce 10 octobre à Nevoy le vote pour le renouvellement de ses dirigeants. En pleine crise sanitaire, l'événement est peu apprécié du maire de la commune. 

Le rassemblement de pasteurs évangéliques, à Nevoy (Loiret)
Le rassemblement de pasteurs évangéliques, à Nevoy (Loiret) © Alexandre Charrier / MAXPPP
La population de Nevoy, dans le Loiret a presque doublé ce 10 octobre. Près d'un millier de pasteurs se sont rassemblés pour élire le nouveau président de l'association évangélique tzigane Vie et lumière. Chaque année, elle organise un vaste rassemblement sur la commune de Nevoy, qui ne manque jamais de faire polémique en raison de la résistance du maire, Jean-François Darmois. 
 

Pour la mairie, la peur d'un nouveau cluster


En 2020, plutôt que de brandir la crainte du trouble à l'ordre public, l'élu se disait vivement inquiet du risque que présente un tel rassemblement alors que l'épidémie de covid-19 repart à la hausse. Dans le rétroviseur, un mauvais souvenir : fin février, un rassemblement évangélique à Mulhouse s'était malheureusement transformé en foyer épidémique

A la veille de la manifestation religieuse, le maire de Nevoy  affirmait se sentir "trahi" par l'autorisation délivrée par la préfecture. "Ce n’est pas normal qu’on nous impose ce rassemblement par les gens du voyage qui, par définition, repartent partout (..) Je ne souhaite pas qu’on nous dise qu’il y a eu un cluster à Nevoy qui a contaminé toute la France." Dans le même temps, s'indigne-t-il, "on nous interdit les rassemblements de 30 personnes, certes "festifs", mais on joue sur les mots". 
 

Vie et Lumière refuse la polémique


Mais au jeu de ce qui est interdit et ne l'est pas, l'association Vie et Lumière a de quoi répondre. "On vient de toute la France, c'est vrai. Il y a en ce moment des matchs de football toutes les semaines, qui avaient jusqu'à présent droit à 5000 personnes, et là aussi les gens viennent de toute la France", répond l'un des pasteurs présents. 

Pour rassurer la population malgré  l'organisation a pris toutes les mesures nécessaires pour faire respecter les gestes barrières : entrée et sortie distincte dans le chapiteau, masque obligatoire, mise à disposition de gel hydroalcoolique, distanciation de plus d'un mètre sous le chapiteau... Les pasteurs ont déjeuné entre eux sous le chapiteau, et sont repartis chez eux le soir même après avoir élu leur conseil d'administration. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société vie associative