Une adolescente du Loiret séquestrée et violée pendant cinq jours dans le Val de Marne

L'intervention a eu lieu dans un immeuble de dix étages de Gentilly, dans le Val de Marne. Photo d'illustration / © Vincent Voegtlin
L'intervention a eu lieu dans un immeuble de dix étages de Gentilly, dans le Val de Marne. Photo d'illustration / © Vincent Voegtlin

Une adolescente du Loiret a été séquestrée et prostituée au moins cinq jours durant dans un appartement de Gentilly, dans le Val de Marne. Le parquet de Créteil a été saisi.

Par Bertrand Mallen

Un long calvaire vient de prendre fin pour une jeune fille de 16 ans, qui avait fugué d'un foyer pour mineurs d'Orléans, comme le révèlent nos confrères du Parisien. Cinq personnes ont été interpellées dans la nuit du 7 au 8 décembre, lorsque les policiers de la brigade anti-criminalité de Villejuif ont fait une descente dans l'immeuble. Selon le Parisien, les tortionnaires de la jeune fille l'auraient prostituée, la forçant à subir jusqu'à "200 passes" en cinq jours, ne la laissant dormir que "deux ou trois heures par nuit" d'après une source proche du dossier.

 

Les suspects présentés au procureur ce 10 décembre

L'adolescente en fugue avait à l'origine rejoint une connaissance à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. C'est là qu'elle commence à se prostituer, avant d'être emmenée dans la cité du Chaperon Vert, à Gentilly. Les proxénètes recrutent les clients via Internet, sur un site de rencontre. Au rez-de-chaussée, deux jeunes hommes montent la garde. Deux autres personnes sont arrêtées, dont une mineure à peine plus âgée que la victime.

Selon le procureur de la République de Créteil, contacté par France 3, les faits se sont déroulés entre le 29 novembre au 7 décembre. Entendues par un juge au cours le 10 décembre, les quatres personnes interpellées pourraient être mises en examen pour proxénétisme aggravé en raison de l'âge de leur victime.

C'est la victime qui était parvenue à prévenir sa mère, après avoir récupéré l'adresse de l'immeuble auprès d'un client. Cette dernière a ensuite prévenu la police. 

 

 

Sur le même sujet

Les + Lus