• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“BatOloire” : le transport atypique de l'été à Orléans

© P.Do.Lepais
© P.Do.Lepais

Un aller-retour centre-ville / Ile Charlemagne en bateau, c'est possible durant tout l'été à Orléans, avec le service "BatOloire".

Par Alain Heudes

Quand le tramway est bondé, que le bus est dérouté par les inévitables travaux sur la chaussée, le BatOloire est là pour vous emmener à l'Ile Charlemagne, à l'heure et de bonne humeur.

Ce nouveau service de transport, lancé en 2016 par une initiative privée, mais repris cette année par la TAO, le réseau des transports urbains de la Métropole d'Orléans, est un trait d'union aquatique entre le centre-ville de la capitale régionale et son principal site de baignade, le parc de l'Ile Charlemagne.

Depuis le 19 juin et jusqu'au 1er septembre c'est une toue de 12m de long qui vous fait voyager sur le fleuve, 3 jours par semaine, les mercredis, samedis et dimanches, à raison de 3 allers-retours par jour, de 12h30 à 18h30 et d'une modeste quote-part de 2 euros par trajet.

Le service répond à plusieurs impératifs : c'est un moyen de transport peu polluant (il y a quand même un moteur thermique de 50cv), très agréable pendant la période estivale et qui permet de combiner déplacement et tourisme (on peut même amener son vélo).

Cette saison sera un test pour la TAO, qui interrogera la clientèle et, si nécessité, fera évoluer l'offre en 2020.
L'objectif est de péréniser le service, de l'étendre, éventuellement, de la fin du printemps au début de l'automne et de faciliter son usage en permettant, dès l'an prochain, d'utiliser son abonnement aux transports urbains de la Métropole orléanaise lors de l'accès au "BatOloire".

Toutes les précisions sur les tarifs et les réservations sur TAO.fr 



 
"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans


 

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus