Documents confidentiels demandés aux étudiants : l’université d’Orléans reconnaît son erreur

L’université d’Orléans a décidé d’accorder une "aide spécifique ponctuelle" d’urgence à l’attention d’étudiants précaires, victimes du confinement. Pour effectuer le versement, elle a demandé des documents illégaux. Le président de l'université reconnaît son erreur.
 

L'université reconnaît que les documents demandés étaient inappropriés
L'université reconnaît que les documents demandés étaient inappropriés © Eric Malot /REPUBLIQUE DU CENTRE /MAXPPP
L'affaire a été révélée par  le site d'information MagCentre. A cause du confinement plusieurs étudiants se retrouvent privés de revenus. L’université d’Orléans a décidé de leur venir en aide. Une aide financière va leur être accordée, appuyée par les aides spécifiques du Crous.

Pour que ces étudiants en bénéficient, un mail a été envoyé pour remplir un dossier. Dans ces mails que nous nous sommes procurés, l'université demande des documents considérés comme confidentiels : la carte vitale mais surtout un relevé des comptes bancaires avec "le solde récent [des] comptes". Quand les étudiants reçoivent le formulaire, le 23 avril dernier, c’est la surprise et la consternation. 
 
Le mail envoyé aux étudiants pour demander ces documents
Le mail envoyé aux étudiants pour demander ces documents © DR - Capture écran

Des profs et étudiants choqués par ces demandes


Corinne Leveleux-Teixeira, professeure de droit et membre du conseil d’administration à l’université d’Orléans est vite alertée. Plusieurs professeurs et étudiants, choqués par cette demande, lui font part de leur incompréhension. 

"Cette demande est très intrusive. On ne respecte pas le cadre juridique. L’université d’Orléans a tardé à mettre en place des mesures à destination des étudiants précaires. Et maintenant que cela se met en place, on est dans une espèce de suspicion de fraude à l’égard des étudiants fragiles"

La professeure a envoyé un mail au président de l’université, samedi 2 mai, pour avoir des explications, écrivant notamment "je vous serais reconnaissante de me faire savoir sur la base de quel(s) textes législatifs et/ou réglementaires ou en vertu de quelle décision vous vous fondez pour requérir ces éléments". Un mail, resté à ce jour, sans réponse.

Le Président de l’université a suspendu ces demandes 


"Il y a eu des demandes faites qui n’avaient pas lieu d’être", reconnaît Ary Bruand, président de l’université d’Orléans, qui admet que "cela est en dehors du cadre règlementaire."Dès que j’ai eu connaissance de ces informations, j’ai demandé à mes services de suspendre immédiatement la demande de ce type d’information aux étudiants qui demandent les aides. A l’heure où je vous parle cette demande a été supprimée de la procédure."

Pourquoi ces documents ont été demandés. "Par erreur de fonctionnement et d’utilisation de l’outil de gestion de notre université", selon Ary Bruand. Le président a également demandé au responsable du service administratif concerné d’apporter ce correctif auprès des étudiants concernés. Corinne Leveleux-Teixeira devrait, elle aussi, recevoir une réponse dans les jours à venir. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société région centre val-de-loire politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter