Elections municipales 2020 : l'ancien maire Serge Grouard investi par Les Républicains à Orléans

Serge Grouard a été choisi par la commission d'investiture des Républicains pour les élections municipales à Orléans, en 2020. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Serge Grouard a été choisi par la commission d'investiture des Républicains pour les élections municipales à Orléans, en 2020. / © IP3 PRESS/MAXPPP

La commission d'investiture nationale des Républicains (LR) a rendu officielle la candidature de Serge Grouard aux élections municipales de mars 2020 à Orléans (Loiret). L'ancien maire de la capitale régionale a été nommé à l'uninamité.

Par Antoine Belhassen

Plus de quatre ans après avoir quitté son poste à la tête de la mairie, Serge Grouard (LR) revient dans la course aux élections municipales de mars 2020 à Orléans. L'ancien maire, parti en cours de mandat pour des raisons de santé en 2015, a été nommé par la commission d'investiture des Républicains, ce mardi 29 octobre. Le sort de onze autres investitures du parti a également été scellé dans différentes villes.

En 2015, Serge Grouard avait quitté ses fonctions pour laisser place à son premier adjoint, Olivier Carré. Pour "rester au contact d'Orléans", il avait assuré son mandat de député et garder une place au conseil municipal. C'est avec cette double-casquette qu'il a assisté à une "crise politique orléanaise" et aux révélations du Canard Enchaîné, en juin dernier, sur le train de vie de son successeur Olivier Carré.

"J'aime bien les choses claires et je n'étais pas en accord avec Olivier Carré", explique le candidat avant de poursuivre sur ses motivations : "J'étais attristé de voir ainsi le paysage politique de ma ville. J'ai créé une majorité qui n'existe plus aujourd'hui."

"J'étais à des années lumières d'imaginer cela"

Celui qui explique aller "beaucoup mieux", témoigne de l'importance du soutien de certains Orléanais : "Beaucoup de personnes se sont inquiétées de mon état de santé ces dernières années. Ces échanges et ces témoignages d'affection m'ont aussi poussé à revenir. Il y a encore deux ans, j'étais à des années lumière d'imaginer une candidature à ces élections."

Cette décision d'investiture prise à l'unanimité est une grande satisfaction. J''ai cette ville dans les tripes", se réjouit l'ancien conseiller municipal, qui pourrait superviser d'éventuelles négociations avec d'autres forces politiques.


Cependant, il ne devrait pas bénéficier du soutien d'Olivier Geffroy, qui, suite à cette investiture, a rendu son mandat de président LR du Loiret.
 

Sur le même sujet

Les + Lus