Emploi : le Centre-Val de Loire progresse, mais reste la région la moins attractive de France

Paris, France le 07 novembre 2019. Visite du Forum Emploi Transport et Logistique. Stand Pole emploi / © Christophe Morin / IP3
Paris, France le 07 novembre 2019. Visite du Forum Emploi Transport et Logistique. Stand Pole emploi / © Christophe Morin / IP3

Selon le nouveau baromètre « Data Emploi et Territoires », les perspectives d'embauche augmentent en France. La région Centre-Val de Loire reste la moins attractive. 

Par Thomas Hermans

Une bonne et une mauvaise nouvelle ressortent du baromètre "Emploi et Territoires" (groupe Adecco). Publiée ce mardi dans les colonnes du Parisien, l'étude prédit un grand nombre de recrutements pour les prochains mois : près de 3,7 millions  de postes entre le 1er juillet 2019 et le 30 juin 2020 en France continentale. Soit une augmentation de 3,5% depuis juin. 

Une augmentation à laquelle n'échappe pas le Centre-Val de Loire. Les prévisions d'embauches passent de 114 160 en juin à 117 955, une hausse d'un peu plus de 3,3%. Une bonne nouvelle qui dissimule cependant la faible attractivité du Centre-Val de Loire. 
 

Le plus faible taux d'embauches par habitant de métropole


Dans son baromètre, Le Parisien classe la région avant-dernière en termes d'attractivité. En réalité, si on rapport ces chiffres au nombre d'habitants, le tableau se noircit encore. Le Centre-Val de Loire est finalement dernier du classement : 45 promesses d'embauche pour 1000 habitants.

A titre de comparaison, ce chiffre est de 65 en Île de France ou encore 60 en Auvergne-Rhône-Alpes, en Occitanie et dans les Pays de la Loire. La moyenne métropolitaine, elle, est de 54 prévisions d'embauches pour 1000 habitants. Un situation à nuancer selon les villes. Le classement Meilleurtaux.com des villes les plus attractives de France en matière d'emploi, paru en novembre, place Orléans en deuxième position.

Difficile de dire si ces chiffres encourageants sont annonciateurs d'une baisse du chômage. Christophe Catoir, président France d'Adecco, signale au Parisien que "le pays a un potentiel de créations d'emplois suffisant pour faire baisser le chômage à 8 %". Il ne faut cependant pas oublier, comme le rappelaient les Décodeurs du Monde en 2015, qu'une "intention de recrutement est un phénomène normal : le marché du travail se caractérise par des flux permanents de création, ou de destruction, d'emplois.
 

Un rendez-vous pour l'emploi numérique à Orléans


Pour répondre aux inquiétudes des actifs, la région et les villes ont mis en place différentes actions. Par exemple, la métropole d'Orléans organise ce jeudi 21 novembre un rendez-vous pour l'emploi numérique au LAB'O. De 16h à 19h30, les visiteurs pourront découvrir "des offres d’emploi, de stage, d’alternance, des entreprises et des organismes de formation du secteur", selon la présentation de l'évènement. Trois ateliers et une table ronde sont également prévues, mais attention : les places sont limitées. 

Infos pratiques

Rendez-vous pour l'emploi numérique
Au LAB'O Village 
1 avenue du Champ de Mars
Orléans

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus