Festival de Loire à Orléans : sans grutage pas de batellerie, c'est en camion qu'arrivent 90 bateaux

© F3CVDL NL
© F3CVDL NL

Un quart du budget du Festival de Loire est consacré au grutage des bateaux. Dans toute la France, il s'agit d'aller chercher les embarcations qui font le succés de la manifestation. Pour cette édition 2019, 90 bateaux sur 220 auront transité par la route.

Par Nathanael Lemaire

Au petit matin, deux bateaux de l'association de batellerie, La Rabouilleuse, à Rochecorbon (37) quittent leur cale pour se rendre à un rendez-vous avec une grue de 90 tonnes.
Ce lundi 16 septembre, il est temps de rejoindre le Festival de Loire et cela passe obligatoirement par une opération de grutage.
Là où camion et grue peuvent s'approcher de la Loire, les bateaux "La Rabouilleuse" et "Bouzouk", respectivement 4 tonnes et 1,5 tonnes, accostent.
L'immense flèche de 50 mètres plonge au-dessus de la berge pour pécher le joyau de la flottille ligérienne.
Festival de Loire : opération grutage
Myriam Bonnin, de l'association la Rabouilleuse présente le grutage de ses bateaux de la Loire au camion, direction Orléans par la route - F3CVDL
Une opération lourde et onéreuse qui est étroitement liée à la réussite du Festival de Loire. Aucun bateau arrivant en aval de la centrale nucléaire de Saint Laurent des Eaux ne peut franchir le barrage en travers de la Loire (photo).

A chaque édition du Festival de Loire, il s'agit d'aller sortir de l'eau les bateaux bloqués pour différentes raisons, et de les emmener en convois exceptionnels jusqu'au quai d'Orléans
L'indispensable grutage du Festival de Loire
Clément Sirgue, de l'association La Rabouilleuse, explique pourquoi le grutage est indispensable pour ce regroupement de bateaux à orléans - F3CVDL
Avec des moyens lourds de levage (grue de 90 tonnes) et camions, en quelques heures, les bateaux traditionnels en bois et aluminium quittent la Loire pour être stockés sur une immense remorque et remonter en convois jusqu'à leur destination : les quais d'Orléans sur la Loire.
Une mécanique bien huilée qui impressionne les bateliers, plutôt habitués à de fastidieuses manœuvres comme Carlo Selman, impressionné par la dextérité de ce grutage (vidéo)
 
Une manoeuvre impressionnante
Le grutage mécanique a impressionné le batelier Carlo Selman - F3CVDL


L'aprés-midi même, les bateaux ont été déposés à Orléans en attendant le début des festivités ce mercredi 18 septembre


 

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus