• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Coupe de France de football : le grand soir pour Saint-Pryvé-Saint Hilaire (N2) qui défie le Stade Rennais (L1)

© C.Krief
© C.Krief

Saint Pryvé-Saint Hilaire (N2) défie, ce mercredi à 18h30, le Stade Rennais (L1) en 16ème de finale de la coupe de France de football. Une première historique pour ce club de la banlieue orléanaise.

Par Alain Heudes

Jamais le club de la banlieue sud d'Orléans n'avait atteint les 16ème de finale de la coupe de France.

Son heure de gloire était, jusqu'à aujourdhui, un 32ème de finale - très cruel - en 2006, contre Sannois-Saint Gratien (95), conclu par un cinglant 0-6.

A l'époque Saint Pryvé-Saint Hilaire était en CFA2, la 5ème division.
 
© C.Krief
© C.Krief

En 2017 Saint Pryvé monte en N2, la 4ème division et y réalise un bon parcours, notamment en battant la réserve du Stade Rennais à deux reprises.
Ce mercredi Saint Pryvé retrouve Rennes, mais une bien plus gros adversaire puisqu'il s'agit de l'équipe de Ligue 1, avec ses vedettes, Hatem Ben Arfa, M'Baye Niang ou Ismaïla Sarr. 

La différence de budget entre les deux clubs est immense, plus de 50 millions d'euros pour Rennes, 730 000 euros pour Saint Pryvé.

Saint Pryvé-Saint Hilaire n'a, dans son effectif de 22 joueurs, que trois anciens joueurs professionnels, dont Fabrice Seidou, le capitaine, brièvement passé par la Ligue 2 à l'US Orléans et Florent Rouamba, un milieu de terrain Burkinabé, passé par le Sheriff Tiraspol (Moldavie) ou le CA Bastia.

En raison de l'affluence attendu, entre 3 et 4000 spectateurs, la rencontre se jouera au stade de La Source, celui de l'US Orléans, qui évoluera, au même moment, à Bergerac (N2) pour tenter aussi de rejoindre les 8ème de finale de la coupe de France.

 
Le grand soir pour Saint-Pryvé-Saint Hilaire




 

 

Sur le même sujet

Agathe Fournigault : "Le Grenelle des violences conjugales de Marlène Schiappa ? Une supercherie !"

Les + Lus