Le Louvre s'invite à l'université d'Orléans pour mettre à l'honneur le corps en mouvement

Le corps en mouvement s'expose à Orléans jusqu'au 12 juin. / © Florence Abrioux
Le corps en mouvement s'expose à Orléans jusqu'au 12 juin. / © Florence Abrioux

Ce lundi 2 mars, le musée du Louvre a fait son entrée à l'université d'Orléans. Le musée parisien y présente jusqu'au 12 juin l'exposition itinérante de sa petite galerie, complétée et enrichie par des prêts des médiathèques orléanaises.

Par Boris Granger

Représenter le corps en mouvement : un défi qu'ont relevé les artistes de tous temps, avec plus ou moins de succès mais toujours avec autant d'envie. La petite galerie itinérante du Louvre se penche sur le sujet et pose ses valises à l'université d'Orléans pour la première fois. L'exposition, ouverte depuis ce lundi 2 mars, durera un peu plus de trois mois.

"Revaloriser le patrimoine"

Une Diane chasseresse sculptée, une course de chevaux peinte ou un traité historique de la danse : voici quelques unes des œuvres présentées depuis ce lundi en plusieurs lieux de l'université d'Orléans. Des copies prêtées par le Louvre pour certaines, des pièces issues des collections patrimoniales des médiathèques de la ville pour les autres.

Nous avons formulé le souhait de revaloriser le patrimoine, explique Florence Abrioux, vice présidente à l'université et responsable du projet, celui de la région comme celui de l'université. Ici, nous n'avons pas de formation en histoire de l'art. Nous cherchons donc à être présent dans ce domaine par d'autres moyens.

En fait d'une exposition, il y en a quatre. La première, celle consacrée au corps en mouvement prend place à la bibliothèque universitaire de droit, économie et gestion. Au même endroit, une quinzaine de manuscrits, affiches et autres documents papier sont présentés sous la thématique de l'art en mouvement.

Les étudiants mis à contribution

Deux autres bibliothèques universitaires accueilleront quant à elles un projet d'étudiants en licence sportive et une exposition composée de ressources complémentaires, toujours sur le thème du mouvement. "L'un de nos objectifs est de redonner de l'action et de la visibilité à l'université en l'ouvrant à tout le monde", poursuit Florence Abrioux.

Plus qu'une simple exposition à sens unique, cet événement reste l'occasion pour des étudiants de nombreuses filières d'apporter leur pierre à l'édifice. En proposant des traductions des panneaux d'exposition, en préparant des visites commentées ou en présentant des vidéos sur le corps en mouvement : les participations sont multiples.

"C'est bien tout l'intérêt de ce thème, conclut la vice-présidente. Il résonne pour tous les étudiants." Le vernissage de l'exposition aura lieu le 10 mars à 18h. Des livrets en Braille seront présents sur l'ensemble des parcours, ainsi qu'un livret Facile à Lire et à Comprendre (Falc) pour les personnes en situation de déficience mentale.
 

Sur le même sujet

Les + Lus