• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Municipales 2020 : le député Richard Ramos désigné chef de file du Modem à Orléans

Richard Ramos invité politique de Rebecca Benbourek dans le 19/20 Centre-Val de Loire
Richard Ramos invité politique de Rebecca Benbourek dans le 19/20 Centre-Val de Loire

Le parti centriste a nommé 200 "chefs de file" pour les municipales de 2020. Le député du Loiret Richard Ramos a été désigné pour la ville d’Orléans.
 

Par France 3 Centre-Val de Loire

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020. Dans cette perspective, le Mouvement Démocrate (Modem) vient de publier une liste de "chefs de file" pour 200 communes de plus de 9 000 habitants. A Orléans, le député Richard Ramos a été désigné pour porter les couleurs du parti de François Bayrou. 

Ces "chefs de file", ont-ils vocation à devenir des candidats ou bien à intégrer de plus larges rassemblements ? L'ancien adjoint au maire de Fay-aux-Loges Richard Ramos, qui avait déjà en mars dernier assuré de vouloir concourir au poste d'édile, ne le dit pas explicitement. Mais il affirme être "prêt à prendre [ses] responsabilités si quelqu’un d’autre ne garantira pas un large rassemblement des centristes et des écologistes". 
 

Connu pour son travail sur les thèmes de la ruralité et de l’écologie, Richard Ramos souhaite "réunir tous ceux qui ne se sentent pas représentés par un pouvoir local qui est devenu trop de droite". Le député de la 6ème circonscription du Loiret, se portera-t-il candidat aux municipales ? "On verra bien. Aujourd’hui, les cartes sont rebattues à Orléans. Si quelqu’un souhaitera ressembler les centristes et les écologistes, une collaboration pourrait se mettre en place. Mais pour l’heure, je suis le seul centriste," veut croire l'homme politique dont la stratégie est d'affirmer sa présence au centre de l'échiquier politique et de se différencier d'une droite jugée "trop dure". 
 

Ce dernier devait être désigné en tant que tête de liste de La République en Marche (LREM) ces dernières semaines. Mais cela n’a pas été le cas. "Orléans a besoin d’un rassemblement centriste. Moi, j’occupe précisément cet espace politique", affirme Richard Ramos. En cas de victoire, il serait obligé de quitter son mandat parlementaire pour se consacrer pleinement à l'exécutif d'Orléans.

Pour l’heure, trois autres candidats se sont manifestés : Tahar Ben Chaabane, ancien conseiller municipal centriste à Orléans, Jean-Philippe Grand du parti Europe écologie les verts (EELV) et Philippe Rabier, porte-parole de la liste citoyenne "Orléans ensemble".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus