MUNICIPALES 2020 : l'ancien maire LR Serge Grouard largement élu à Orléans

Plus de trois mois après le premier tour des élections municipales, celles-ci viennent de se clore ce 28 juin. A Orléans, l'ancien maire Serge Grouard a raflé 40,29 % des voix, devant l'écologiste Jean-Philippe Grand et le maire sortant Olivier Carré.
Serge Grouard remporte les Municipales 2020 à Orléans
Serge Grouard remporte les Municipales 2020 à Orléans © F3CVDL

L'ancien maire est donc aussi le nouveau maire. Serge Grouard a été élu ce 28 juin lors du second tour de l'élection municipale à Orléans avec 40,29 % des voix. Le candidat écologiste Jean-Philippe Grand, quant à lui, s'en tire honorablement avec un score de 31,72%. Le maire sortant Olivier Carré se retrouve en troisième position avec 27,98 %  des voix au terme d'un scrutin ou seuls 36,41 % des électeurs ont se sont exprimés, soit un petit peu plus qu'au premier tour (35,99 %).
 

Une "victoire personnelle" de Serge Grouard

Cette victoire, Serge Grouard "ne l'analyse pas". "Je la ressens avec le coeur et avec les tripes" affirmait le soir même le maire d'Orléans, y voyant la confirmation d'un lien "profond" avec les Orléanais. Pour le politologue Pierre Allorent, plus que d'un ancrage à droite de la ville, il s'agit bien d'une "victoire personnelle" de Serge Grouard, qui a vu reconnaître son bilan au cours de ses deux mandats en tant que maire. A l'inverse, Olivier Carré a pris acte de sa défaite en déposant sa démission, offrant à son concurrent une victoire fragilisée par la polémique autour de la distribution de 80 000 masques dans l'entre-deux tours.

Arrivé deuxième, l'écologiste Jean-Philippe Grand a également pris acte de sa défaite. "Le modèle de société que je défend n'a pas convaincu une majorité d'Orléanais", a constaté le candidat de l'union de la gauche, qui voit dans l'abstention des Orléanais le signe d'une "désespérance". Il se félicite toutefois de la "très belle aventure" de cette campagne et dit vouloir "continuer à me battre pour mes valeurs".
 

Une campagne riche en émotions

La capitale du Centre-Val de Loire a vu s'accumuler les rebondissements en amont des municipales, et l'entre-deux tours n'a pas fait exception. Depuis l'été 2019 se sont succédés le début d'une enquête sur les notes de frais du maire sortant (ex-LR) Olivier Carré, son ralliement à LREM, et la constitution en candidat rival de l'ancien maire (LR) Serge Grouard. Enfin, dans la dernière ligne droite avant le second tour, la distribution par ce dernier de 80 000 masques de protection lors de la crise du coronavirus a fait peser des soupçons sur la régularité de la campagne de l'ex-maire.

Impasse mexicaine sur les bords de Loire

Au lendemain du 15 mars, ils étaient quatre à pouvoir prétendre à un second tour. Avec 35,62 % des suffrages, l'ancien maire Serge Grouard disposait d'une avance considérable sur son rival, qui plafonnait à 24,11 %. L'écologiste Jean-Philippe Grand est arrivé à la troisième marche du podium avec 19,21 % et le candidat de l'union de la gauche Baptiste Chapuis disposait quant à lui de 12,92 % des voix.

Après la fusion des deux listes de gauche sous le nom "Orléans écologique et solidaire", c'est donc une triangulaire serrée qui s'est dessinée ces dernières semaines. A droite, les deux frères ennemis ne se seront épargné aucune critique durant la campagne, tandis qu'à gauche le score inattendu des écologistes leur a donné la plus belle chance de placer un premier maire EELV à la tête de la cité johannique.

Visionnez en replay le débat entre Olivier Carré, Serge Grouard et Jean-Philippe Grand présenté par Franck Leroy :

Retrouvez dans quelques minutes le résultat du second tour des élections municipales à Orléans ci-dessous :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections