• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Nichoir à oiseaux, hôtel à insectes, des parades aux produits phytosanitaires

La Mésange charbonnière se nourrit d'insectes et de graines en été. De baies et de fruits le reste de l'année. / © Odilon Dimier MaxPPP
La Mésange charbonnière se nourrit d'insectes et de graines en été. De baies et de fruits le reste de l'année. / © Odilon Dimier MaxPPP

Près de 70 nichoirs à oiseaux, hôtels à insectes et abris à chauves-souris ont été installés dans différents quartiers d’Orléans. L'objectif est double : réduire l'usage des produits pythosanitaires et maintenir la bio diversité en milieu urbain. 

Par Ch.Launay

 « Notre maison brûle ! Est-ce que l’on s’y met tout de suite ou est-ce qu’on attend demain ? » chante Denis Lefdup. Limiter le réchauffement climatique à 2°, c’est tout l’enjeu de la Conférence sur le Climat (COP 21) qui se tiendra à Paris le 30 novembre. Sans attendre ce rendez-vous au sommet, plus localement, de multiples initiatives sont déjà prises en faveur de l'environnement. 

Engager un cercle vertueux

 / © Ville Orléans A Orléans, près de 60 nichoirs à oiseaux ont été installés dans plusieurs quartiers. L'objectif  est "de réduire la pression exercée par des insectes nuisibles sur les végétaux afin de limiter l'usage des produits phytosanitaires" nous explique Jean-Louis Charleux de l'association SCEVE, partenaire de l'opération engagée par la ville. Exemple dans le quartier de la Source où de nombreux arbres sont colonisés par la chenille processionaire. Un parasite dont raffolent les mésanges qui s'en nourrissent pendant l'hiver.
  

Des hôtels pour les insectes

HLM à insectes / © Loiret Nature environnement Les insectes sont de précieux auxiliaires pour se débarrasser des pucerons, des chenilles, limaces et escargots. « Les coccinelles, les larves de syrphes et chrysopes mangent par jour plusieurs dizaines de pucerons, des acariens » détaille l’association Loiret nature environnement sur son site. A Orléans, on peut apercevoir ces hôtels particuliers pour insectes au parc floral ou encore dans le quartier Saint Marceau. 










Sauver les chauve-souris

L'unique mammifère volant est une espèce menacée, notamment par la disparition de son habitat. Ceux qui redoutent les moustiques devraient se soucier de leur maintien dans l'éco sytème car elles peuvent en consommer des centaines par heure. Elles sont aussi de très bons indicateurs de la qualité de l’environnement. Leur présence est rassurante. A Orléans, huit abris à chauve-souris ont été installés au jardin des plantes et dans le  nord ouest de la ville. Elles peuvent y hiberner et s'y abriter à la belle saison durant la journée. 

Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer

Si le bilan de fréquentation de cette opération locale en faveur de la bio diversité n'est pas encore établi, d'autres installations sont d'ores et déjà prévues pour favoriser le maintien des populations de martinets noirs et d'hirondelles.  

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus