Orléans : la maison de l'Enfance dépassée par l'affluence des mineurs

Une soixantaine de personnes de la Maison de l'Enfance d'Orléans ont protesté le 19 septembre contre le manque de moyens de leur structure
Depuis cet été, les jeunes sont deux fois plus nombreux et les capacités d'accueil sont saturées. 2017b / © France 3
Une soixantaine de personnes de la Maison de l'Enfance d'Orléans ont protesté le 19 septembre contre le manque de moyens de leur structure Depuis cet été, les jeunes sont deux fois plus nombreux et les capacités d'accueil sont saturées. 2017b / © France 3

Une soixantaine de personnes de la Maison de l'Enfance d'Orléans ont protesté le 19 septembre contre le manque de moyens de leur structure. Depuis cet été, les jeunes sont deux fois plus nombreux et les capacités d'accueil sont saturées. 

Par Christine Launay

Dans le groupe 12-16 ans, il y a une capacité d'accueil de 9 places. Ils sont actuellement 23 jeunes. Chez les ados, il y a 39 mineurs pour 15 places. Nous les hébergeons dans les salles de jeu, de télévision, sur des tapis de sol voire de gymnastique 

Catherine Thibault Éducatrice à la Maison de l'Enfance d'Orléans


Ces conditions d'accueil précaires créent des tensions. Pour échapper à la promiscuité, certains jeunes mineurs fuguent. "D'autres manquent d'attention faute d'éducateurs en nombre suffisant" rapporte la République du Centre. Car le personnel d'encadrement, en sous effectif,  se cantonne à un rôle de gardiennage. 

La vice-présidente Conseil Départemental du Loiret, Alexandrine Leclerc s'est engagée à stopper les nouvelles arrivées et à trouver des solution alternatives

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus