Orléans : la maison qui menaçait de s'effondrer sur la voie ferrée est en train d'être démolie

La démolition de la maison qui menaçait de s'effondrer sur une voie ferrée, au 18 rue Bellebat à Orléans, vient de commencer ce mercredi 23 décembre. Les travaux devraient s'étaler jusqu'au 31 décembre, avant des finitions intérieures début janvier.

Le 18 rue Bellebat à Orléans, en cours de démolition le 23 décembre 2020.
Le 18 rue Bellebat à Orléans, en cours de démolition le 23 décembre 2020. © Christophe Chohin/France 3 Centre-Val de Loire

La peur s'estompe, rue Bellebat à Orléans. La maison qui menaçait de s'effondrer sur une voie ferrée et sur la voirie va être démolie, des travaux engagés ce mercredi 23 décembre et dont le gros devrait s'étaler jusqu'au 31 décembre.

Selon l'entreprise de démolition TSD, les équipes sont sur place depuis ce lundi 21 pour des travaux de sécurisation. La société DG Désamiantage est également sur les lieux. 

Ce mercredi, le pignon nord, celui qui menaçait de s'effondrer, a été abattu. Une opération qui devrait se poursuivre jusque ce jeudi midi. Les équipes reviendront ensuite la semaine prochaine pour démolir le reste de la maison, jusqu'au pignon mitoyen. Les travaux de sécurisation, ainsi que l'application d'enduits au fur et à mesure, doit éviter tout risque à l'habitation mitoyenne.

Rue Bellebat, la circulation est coupée jusqu'au 31 décembre.
Rue Bellebat, la circulation est coupée jusqu'au 31 décembre. © Christophe Chohin/France 3 Centre-Val de Loire

Circulation rétablie le 31 décembre

La circulation dans la rue Bellebat a été coupée par arrêté municipal, dont l'effet doit prendre fin au 31 décembre. La circulation ferroviaire, au départ perturbée par le risque d'effondrement, a quant à elle pu reprendre. Des sacs de gravas au bord des voies, situées en contrebas de la rue, ont été placés pour consolider le talus.

Une dernière phase devrait commencer début janvier, à en croire TSD, pour des finitions intérieures, qui ne devraient pas avoir de conséquences sur la circulation rue Bellebat.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement sncf transports faits divers