• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Polémique Olivier Carré : les réactions à Orléans après l'article du Canard enchaîné

Olivier Carré sur le plateau du 19/20 de France 3 Centre-Val de Loire
Olivier Carré sur le plateau du 19/20 de France 3 Centre-Val de Loire

Après l'article du Canard enchaîné accusant le maire d'Orléans, Olivier Carré, d'avoir financé des voyages privés et des séjours dans des hôtels de luxe avec l'argent public, des personnalités politiques de la ville et du département ont réagi.

Par Bertrand Mallen

Voyages privés, séjours dans des hôtels de luxe : les révélations du Canard enchaîné ont fait l'effet d'un coup de tonnerre dans le landernau orléanais. De son côté, le maire d'Orléans Olivier Carré est passé à l'offensive en niant les accusations du journal lors d'une conférence de presse, factures à l'appui.

Orléans mérite mieux que cela"

Alors que la course pour les municipales 2020 a déjà commencé, l'opposition au maire sortant n'a pas tardé à se manifester. "Il y a un mélange des genres", déplore Corinne Leveleux-Teixeira, conseillère municipale PS. "Si c'est avéré, ça poserait un grave problème de gouvernance pour aujourd'hui et pour demain." L'écologiste et candidat à la mairie Jean-Philippe Grand ne s'est quant à lui pas encore exprimé.

Même son de cloche chez les élus communistes, qui craignent que les soupçons portés sur les élus ne nuisent aux partenariats internationaux de la ville johannique. "Orléans mérite mieux que cela", ont ainsi tonné Michel Ricoud et Dominique Tripet dans un communiqué conjoint. A droite enfin, les élus attendent la tenue d'une réunion d'explication vendredi soir avec Olivier Carré

Des frontières brouillées entre vie personnelle et publique

D'autres personnalités ont été moins mesurées. Sur Twitter, l'ancien conseiller municipal Baptise Chapuis (PS) a mis en parallèle les dépenses importantes révélées par le Canard enchaîné et le fait que le maire Macron-compatible avait aussi "augmenté son indemnité de 300%". D'autres voix se sont aussi élevées pour demander la démission de l'édile.
L'embauche de la compagne du maire, Joëlle Goepfert, comme directrice de l'information et de la communication d'Orléans pose également problème. Au micro de France Bleu, Caroline Janvier, députée LREM du Loiret, s'est dite "assez choquée, à titre personnel" sur le plan de la confusion entre vie personnelle et professionnelle.

Après une conférence de presse remarquée mercredi, une source proche de l'enquête s'est étonnée que l'ensemble des éléments du dossier n'ait pas été produit devant les journalistes et que le maire ne fasse pas jouer son droit de réponse. Il n'a, pour l'heure, pas non plus engagé de poursuites contre le Canard enchaîné.

A lire aussi

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus