Pollution aux particules fines : les bons gestes pour se protéger

La qualité de l'air reste mauvaise un peu partout en Centre-Val de Loire ce mardi 14 février, avec des relevés élevés de particules fines, notamment en agglomération. Des particules qui peuvent entraîner des problèmes de santé plus ou moins importants. On vous explique les bons gestes à adopter.

Les indices sont rouges sur toute la région. À en croire Lig'Air, association chargée de surveiller l'air en Centre-Val de Loire, la qualité de l'air est qualifiée de mauvaise sur les six départements. En cause, notamment, une persistance de particules fines dans l'atmosphère depuis déjà plusieurs jours. 

Les préfectures ont levé leurs alertes respectives quant aux pics de pollution, mais les concentrations de particules fines restent élevées, notamment les PM10. La situation reste ainsi mauvaise sur les agglomérations d'Orléans et de Châteauroux notamment, avec des concentrations de particules fines supérieures au seuil d'information et de recommandation (fixé à 50 µg/m³) sur des stations de relevés dans ces deux villes. 

Apparition ou amplification de symptômes

Un tel seuil est défini par AirParif comme "un niveau de concentration [...] au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de populations particulièrement sensibles". Les populations vulnérables, listées par le ministère de la Santé, sont :

  • les femmes enceintes,
  • les nourrissons et les jeunes enfants,
  • les personnes de plus de 65 ans,
  • les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires,
  • les personnes diabétiques,
  • les personnes immunodéprimées,
  • les personnes souffrant d'affections neurologiques.

Toutes ne sont pas sensibles au même degré face aux pics de pollution aux particules fines. De tels épisodes peuvent engendrer à court terme une apparition ou une amplification de symptômes chez les personnes sensibles. Notamment des maux de tête, des difficultés respiratoires, des allergies, des crises d'asthme, de l'hypertension, voire des AVC et des troubles cardiaques. 

Les bons conseils

Il est ainsi recommandé aux personnes sensibles de :

  • prendre conseil auprès d'un professionnel en cas de gêne respiratoire ou cardiaque,
  • prendre conseil auprès de leur médecin pour savoir si leur traitement médical est adapté,
  • privilégier des sorties brèves et demandant le moins d'effort possible,
  • éviter les zones à fort trafic routier,
  • privilégier les activités modérées.

Il est par ailleurs conseillé de ne pas modifier les habitudes d'aération des intérieurs, pour éviter la concentration en intérieur des particules fines. Pour la population générale, même s'il est déconseillé de pratiquer une activité sportive intense, le jogging ou le vélo restent conseillés. Selon le ministère de la Santé note que "les bénéfices pour la santé" sont "largement supérieurs aux risques induits". 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité