Solidarité face au coronavirus : l'Orléanais Luca de Bernardi chante de l'opéra tous les soirs à sa fenêtre

Depuis le lundi 23 mars, le ténor Luca de Bernardi offre tous les soirs deux airs d'opéra en direct de sa fenêtre, à l'angle de la rue Bannier et de la rue de la Cerche à Orléans. En donnant de la voix, il veut rendre hommage aux personnes en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. 

Luca de Bernardi chante de sa fenêtre tous les soirs, à partir de 20 heures.
Luca de Bernardi chante de sa fenêtre tous les soirs, à partir de 20 heures. © Luca de Bernardi
Luca de Bernardi chante depuis une quarantaine d'années. C'est à l'âge 20 ans qu'il découvre l'opéra, qui est depuis devenu une passion.

Depuis le lundi 23 mars, le ténor partage tous les soirs deux airs d'opéra avec son voisinage, à partir de 20 heures, juste après les applaudissements solidaires. De sa fenêtre au 4ème étage, à l'angle de la rue Bannier et de la rue de la Cerche, cet Orléanais de coeur rend hommage à sa manière et pendant une dizaine de minutes aux personnes en première ligne dans la lutte contre la pandémie. 

J'ai notamment pensé à mon voisin Azzedine, qui est médecin à l'hôpital d'Orléans et qui est passionné d'opéra, confie Luca de Bernardi, joint par téléphone. Ce fameux lundi soir, j'ai voulu lui réchauffer le coeur et j'ai chanté pour lui à ma fenêtre.

Après son geste, le chanteur a reçu de nombreux messages de soutien de la part de son voisinage. "Dès le lendemain, j'avais 2 ou 3 mots collés sur ma porte d'entrée pour me remercier", sourit-il. C'est sa jeune voisine, active sur les réseaux sociaux, qui a publié les jours suivants une vidéo d'une des prestations de Luca de Bernardi sur la page Facebook Pour Info à Orléans. 

"J'avoue que je ne m'attendais pas à un tel succès avec cette vidéo. C'est touchant et ça en est presque grisant", s'émeut l'artiste. S'il s'est déjà produit en public à plusieurs reprises, le chanteur n'a jamais pu faire de sa passion une carrière. Donner de la voix pour les autres est aujourd'hui une belle revanche. 

Le soir à sa fenêtre, le ténor choisit ses morceaux "en fonction de ce qui lui passe par la tête."
"Je décide en fonction de mon humeur et de ce que je suis en capacité de faire. Car en étant confiné, j'accumule aussi de la fatigue et il n'est pas possible pour moi de chanter n'importe quoi n'importe quand."

D'ailleurs, ce dimanche 29 mars, le ténor s'autorise une petite pause.

Je ne pense pas chanter ce dimanche, car il fait trop froid. Ma voisine âgée me demande d'ailleurs souvent comment je fais pour chanter le soir, elle qui est obligée de mettre une petite laine pour m'écouter !

Le ténor d'Orléans, bientôt dans l'émission "La France a un incroyable talent" ?

Il y a sept ans, Luca de Bernardi avait déposé sa candidature pour participer au télé-crochet "La France a un incroyable talent", sans succès. Mais heureux hasard : il y a un mois à peine, fin février-début mars 2020, la production de l'émission l'a recontacté pour lui annoncer sa pré-sélection

"J'étais très heureux. Les auditions devaient avoir lieu le 11 avril, mais elles ont dû être reportées à cause de l'épidémie de coronavirus. Mais j'ai bon espoir que ça fonctionne quand tout cela sera fini !"

Petite particularité qui a fait mouche auprès des casteurs : le chanteur d'opéra sait coudre et conçoit lui-même ses costumes de scène. 
Un exemple de costume réalisé par le ténor.
Un exemple de costume réalisé par le ténor. © Luca de Bernardi
En attendant de pouvoir peut-être participer à l'émission, Luca de Bernardi a un autre projet sur le feu.

"A la sortie du confinement, j'aimerais beaucoup organiser un concert gratuit avec des amis sur le parvis de la cathédrale d'Orléans. Ce serait l'occasion de célébrer le fait d'être à nouveau tous ensemble."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société musique culture opéra solidarité