Ce que l'on sait de la "rixe de rue" qui a fait deux blessés au couteau dans le centre d'Orléans

Vers 11h ce matin, un important dispositif police-pompiers a été déployé suite à une agression à l'arme blanche de deux jeunes hommes. Un différend entre livreurs Uber Eats serait à l'origine de cette rixe, bien loin de tout motif terroriste ou religieux.

Les forces de l'ordre sur les lieux de l'agression, rue de la République.
Les forces de l'ordre sur les lieux de l'agression, rue de la République. © Amélie Rigodanzo / France Televisions

Une agression au couteau a fait deux victimes dans le centre d'Orléans, rue de la République, ce 16 mars aux alentours de 11h. Un important dispositif de police et pompiers a été dépêché sur place pour secourir les deux jeunes adultes blessés et interpeller l'agresseur. La circulation du tramway a été interrompue sur la ligne A, et un périmètre de sécurité établi.

Des premières sources policières évoquaient initialement l'agression d'un SDF, inconnu de l'auteur des faits, mais le parquet et la DDSP du Loiret, en charge de l'enquête, livrent ce 17 mars une version bien différente.

L'agresseur, un homme d'une trentaine d'années, a été interpellé et placé en garde-à-vue, où il se trouvait toujours 24h plus tard. Les premières auditions ont révélé "un différend pré-existant entre les individus impliqués" selon les termes de la procureur d'Orléans, Emmanuelle Bochenek-Puren.

Si les raisons de ce différend semblent difficiles à démêler, il s'agirait d'une bagarre autour d'une concurrence déloyale entre livreurs Uber Eats. Malgré les allégations qui circulent déjà sur les réseaux sociaux, aucun motif religieux, aucune revendication terroriste n'est impliquée dans ce qui est qualifié de "rixe de rue".

Les marches de la maroquinerie Cuirlux, couvertes de sang après l'agression.
Les marches de la maroquinerie Cuirlux, couvertes de sang après l'agression. © Amélie Rigodanzo / France Televisions

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers