Une visiteuse passe la nuit en prison après avoir été oubliée dans un parloir

Une femme âgée d'une vingtaine d'années a passé la nuit du 15 au 16 novembre seule dans un parloir de la prison d'Orléans-Saran. La visiteuse a été oubliée lors de la dernière ronde des surveillants pénitentiaires. L'administration a ouvert une enquête interne.

C'est un oubli pour le moins embarrassant pour l'administration pénitentiaire orléanaise. Selon les informations de la République du Centre, confirmées à France 3 Centre-Val de Loire par la Direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP), une femme d'une vingtaine d'années a passé la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 novembre enfermée dans l'un des parloirs de la prison d'Orléans-Saran. 

La jeune femme qui venait rendre visite à un détenu a été oubliée toute la nuit dans l'une de ces pièces qui permettent aux prisonniers de recevoir des visiteurs. Contactée par France 3 Centre-Val de Loire, la DISP assure par mail "prendre la pleine mesure de cette erreur humaine".

Enquête interne et procédures disciplinaires

L'administration affirme par ailleurs avoir lancé "une enquête interne dès la survenue de l'accident" et avoir lancé plusieurs "procédures disciplinaires concernant les manquements identifiés", sans donner plus de détail. Selon la DISP, la jeune femme oubliée dans le parloir a été prise en charge par l'administration à travers des entretiens avec la direction de l'établissement, la psychologue et le médecin de la prison.